l'Atelier Géant
Stétatite
Comment travailler la stéatite ?
La stéatite se travaille comme toute pierre naturelle, c’est-à-dire qu’elle est dégrossie, sculptée et taillée de l’extérieur vers l’intérieur. Il est facile de la limer, la râper, la racler, la scier, la tailler, la creuser, l’affiler (à sec ou humide) et de la polir.

Les pierres très robustes (anthracite et vert gris) se travaillent prudemment avec un poinçon et un maillet (outils pour le travail du bois). Nous conseillons aux débutants de préférer les pierres compactes aux pierres feuilletées. En effet le risque de casser par mégarde une partie de ces dernières est plus important. Ceci s’applique également à nos pierres de dimension professionnelle.

Nos différents types de pierres à savon se travaillent et se sculptent avec des outils simples tels que le rifloir, la lime, le couteau à sculpter, le burin, la scie égoïne, la scie PUK et la perceuse manuelle. Outre la scie, des rifloirs plats ou semi- circulaires conviennent pour le modelage de l’ébauche. Nous vous recommandons pour cela notre rifloir multifonctions à prix très avantageux. Différents rifloirs coudés sont idéals pour le travail de précision. Certes, ces outils spéciaux présentent beaucoup d’avantages mais ils ne sont pas inéluctables pour le travail de la pierre. Une alternative à ceux-ci serait diverses limes à bois ou des couteaux à sculpter. Des éponges d’émeri de différents grenages conviennent tout particulièrement pour la taille et le polissage. Leur atout principal est de neutraliser la poussière de pierre. Le papier de verre de grenage 100 à 240 tout comme la paille de fer épaisse ou fine ont également fait leur preuve dans ce domaine.

Vous obtiendrez les meilleurs résultats de polissage grâce au Speckstein-polieröl. Toutefois, l’encaustique transparente, la cire à l’huile (BIVOS) et le vernis naturel conviennent également. Pour les travaux de dégrossissage effectués en groupe, nous vous conseillons de poser la pierre sur un tissu humidifié (drap). Le marteau à empreintes est un outil intéressant pour le travail de la pierre à savon. Il permet de produire des contrastes entre des surfaces polies lisses et des surfaces à structure plus rugueuse obtenues grâce à ses empreintes. Les pierres très compactes et denses conviennent également pour l’exposition à l’extérieur bien qu’il faille veiller à d’éventuelles déchirures ou fissures qui peuvent être provoquées par le gel. En revanche, les pierres feuilletées ne conviendraient pas.

Le polissage

Lisser en finesse

Le premier stade consiste à polir les traces laissées sur la surface de la pierre par les outils.
Préférez pour cela un papier de verre à grain moyen, et même gros. Quand il s’agit de grandes sculptures, procédez en plusieurs étapes pour éviter la monotonie du travail.

Corriger les dernières imperfections

Après un premier polissage, passez à un grain plus fin car la sculpture polie avec du papier de verre à gros grain conservera les traces après le vernissage. Il est fréquent que l’artiste procède à des corrections. À ce moment, tout est encore possible. L’aspect de l’oeuvre peut être changé. En effet, certaines caractéristiques de la pierre n’apparaissent qu’à cette étape. Les traces laissées par les grosses râpes ne permettent pas de deviner l’aspect final de la matière. Il est donc possible de réajuster sa sculpture en la retravaillant à l’aide d’une râpe ou d’une lime. Ensuite vous pouvez réaliser le polissage définitif.

Laver la pierre à l’eau claire

Pendant le polissage, il est important d’enlever régulièrement la poussière qui se forme. En utilisant du papier abrasif humide vous réduisez considérablement cette poussière. Vous pouvez également utiliser de la laine d’acier (qui doit être neuve à chaque usage, car elle rouille rapidement). Finissez votre travail de polissage avec de la mousse ou une éponge abrasive. La méthode la plus simple est de laver régulièrement la pierre et le papier de verre afin d’éliminer les particules de pierre. Au fur et à mesure de ce travail, l’aspect final de votre sculpture se révèle de plus en plus.

La finition

Votre oeuvre est presque achevée… Vous pouvez maintenant passer à la touche finale qui confère à la pierre tout son éclat. La finition embellit l’aspect de la stéatite et protège votre sculpture durablement. La matière va livrer toute sa richesse, son éclat subtil et ses spécificités de couleur pour offrir au sculpteur un instant magique.
Le polissage ayant levé le voile sur l’aspect de la réalisation, le sculpteur est proche du but et va pouvoir apporter les fins détails de la création. La pierre ayant été considérablement humidifiée au cours de l’étape précédente, il laisse sécher la pierre car celle-ci n’absorbe pas l’eau. Après avoir passé un coup de chiffon, il peut passer l’agent de polissage à l’aide d’une brosse. Ce produit de protection va imprégner la pierre et lui conférer une brillance sublime. Pour l’entretien de votre sculpture, nous vous conseillons d’utiliser le même produit que vous avez utilisé pour le vernissage.
Le temps aura également un effet durcissant, donc protecteur sur votre sculpture.
La pierre, une matière éternelle. Pour obtenir une surface lisse, brillante et homogène, il est parfois nécessaire de répéter cette opération à plusieurs reprises, en veillant à bien laisser sécher chaque couche avant l’application suivante. Il est d’ailleurs conseillé de privilégier les produits qui mettent du temps à imprégner la pierre, car ils y pénètrent plus profondément et protègent l’oeuvre plus durablement. Vous préserverez ainsi votre oeuvre de toutes rayures éventuelles.

L’art du toucher

L’oeuvre achevée conserve les propriétés spécifiques de la stéatite. Cependant, ce facteur n’empêche pas de la toucher. Au contraire, le contact de la main sur l’objet contribue au polissage naturel de la pierre. Le sens du toucher est primordial pour une sculpture. De plus, la sculpture est une véritable invitation à développer le sens du toucher !
Assurez-vous bien que votre oeuvre est stable et bien équilibrée.

Une brillance naturelle et durable

En premier lieu, veillez à ce que votre sculpture soit dépoussiérée et séchée. L’emploi de cire ou de vernis est le moyen idéal d’obtenir un résultat impeccable. La cire s’applique simplement à l’aide d’un chiffon propre, et le vernis avec un pinceau brosse doux. Etalez le produit de façon régulière sur toute la surface. Laissez sécher, puis faites briller à l’aide d’un chiffon à polir. La couleur de la pierre et les lignes de la sculpture prennent alors toute leur dimension, sous les effets de la lumière.

 

Retrouvez des articles sur la stéatite sur le blog.

Retrouvez le Géant des Beaux-Arts :

Voir plus d'articles

2 commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • j ai découvert cette pierre en vacance cette année avec un cour d une matinée j ai été séduite pour la beauté de cette pierre magique lorsque on la plonge dans l eau pour un petit nettoyage tres facile a travailler je souhaiterais en commander comment proceder