Mes 7 trucs quand je peins en plein air par Amylee

peinture en plein air

Vous souhaitez vous libérer du cadre de l’atelier pour vous exprimer au grand air ? Après la lecture des partages astucieux de l’artiste peintre Amylee Paris, vous n’hésiterez plus.

Quand il fait soleil, j’ai toujours envie de transporter mon atelier à l’extérieur. L’immense parc à côté de chez moi est parfait pour cela. En ce moment, il fleurit de partout, une véritable source d’inspiration à ciel ouvert ! Dès que le temps me le permet, je pratique alors l’atelier au grand air.

Avec la pratique, j’en suis venue à avoir mes petites manies et trucs pour me rendre plus agréable la séance de peinture ou de dessin.

Bienvenue dans mon atelier en pleine floraison, j’espère que vous passerez un excellent moment dans ce bouquet géant.

peinture en plein airPour transporter mon matériel, j’utilise le même grand sac de shopping. J’ai la chance d’en posséder un venant de ma marque préférée écossaise Bluebellgray, il me suit dans tous mes déplacements créatifs !

peinture en plein air

  • BON A SAVOIR : Avant de poser toutes vos affaires, notez bien si le coin dispose de soleil et d’un peu d’ombre. Les tubes de peinture et la palette n’aiment guère le plein soleil.

1/ Mes coussins waterproof

peinture en plein air

Si vous n’avez pas le fauteuil de plage ou de siège pliant d’artiste, vous pouvez vous confectionner de super coussins avec une nappe de table en papier non-tissé (pour l’enveloppe), du papier bulle (pour le rembourrage), et de l’adhésif crêpe (ruban adhésif de masquage) pour maintenir le tout.

Des coussins légers, à l’assise confortable, qui ne craignent ni l’herbe mouillée, ni les taches.

Une réalisation ultra rapide à faire. Si vous êtes intéressé/e par un tutoriel, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire.

2/ Ma palette boîte

peinture en plein air

Miss MacGyver a encore frappé. La palette qui me manquait, je l’ai simplement confectionnée avec une boîte en plastique (ici format A4), normalement réservée pour ranger les dossiers. J’ai ensuite découpé dans du papier bloc palette (2 feuilles A4), maintenu par des petites boules de patafix ou des pastilles de colle repositionnables.

Et voilà, ma palette s’ouvre, se referme, et elle voyage sans rien salir !

3/ Mes bébés tubes

peinture en plein air« Less is more », et cela se vérifie surtout lorsqu’on doit déplacer une partie de son matériel. Pour ne pas être trop chargée, j’ai pour habitude de regrouper dans une large trousse ou dans une grande pochette transparente mesh-bag mes petits tubes de peinture acrylique (20 ou 22ml). Les bébés tubes comme j’aime les appeler. On en trouve dans toutes les marques.

4/ Une trousse à pinceaux

peinture en plein air

Les pinceaux sont très sensibles aux déplacements et n’apprécient pas vraiment les écrasements dans les sacs. Pour les protéger, rien de mieux qu’une trousse plate à pinceaux. C’est pratique et sans risque pour les pointes.

5/ L’éponge absorbante

peinture en plein air

  • BON A SAVOIR : conservez les récipients et les emballages de produits alimentaires dans votre atelier, ils sont très utiles à l’extérieur pour y mettre de l’eau.

Avant, pour essuyer mes pinceaux, je prenais de « vieux chiffons » mais ça c’était avant. La grosse éponge humide en viscose a les mêmes propriétés qu’un chiffon à la seule différence qu’on peut la laver et l’essorer. Elle absorbe davantage l’eau des pinceaux (à essuyer dans le sens du poil) et ne durcit pas au séchage comme fait le tissu. Après séchage, on peut à nouveau humidifier ou mouiller l’éponge pour s’en resservir.

6/ Ma boîte fraîcheur

peinture en plein airUne fois la séance de peinture terminée, je conserve mes mélanges couleurs grâce à mon astuce du kleenex mouillé.

Une dizaine de projections d’eau suffisent pour imbiber un kleenex. Roulez-le en boule et insérez-le dans la boîte-palette pour ralentir le séchage des couleurs.

  • BON A SAVOIR : Pour les plus pressés d’entre nous qui manquent de temps et de matériel récup’ pour réaliser une boîte-palette, sachez qu’il existe déjà la palette Stay Wet prête à l’emploi.

peinture en plein air7/ Des cahiers à portée de main

Parce qu’une séance au grand air active plus les neurones et les idées, je prends toujours avec moi de quoi noter.

Les carnets de voyage à papier épais (200 ou 300 g/m2) sont mes préférés. Ils permettent l’écriture mais aussi les esquisses et la peinture.

Parlez peu, regardez, dessinez beaucoup et faites en sorte de profiter du grand air…

L’atelier « plein air » est un moment absolument délicieux, un décor inspirant empli d’une belle luminosité. C’est un accélérateur de bonheur aussi efficace qu’une séance de méditation. Je vous le recommande.

peinture en plein airN’oubliez pas de vous protéger du soleil et d’emporter toujours avec vous de quoi vous hydrater.

N’est-ce pas un cadre fabuleux ?

peinture en plein air

La plupart du matériel partagé dans cet article est disponible chez Le Géant Des Beaux-Arts, magasins en France, boutique en ligne et application mobile.

Cet article a été rédigé par l’artiste peintre Amylee Paris, retrouvez ses tableaux et ses actualités sur :

SUGGESTION LECTURE : plus d’articles d’Amylee Paris dans l’Atelier Géant !

Encore plus de matériels et de conseils d’artistes avec Le Géant Des Beaux-Arts :

Partager cet article
Les mots clés

Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 3 =

4 réflexions au sujet de « Mes 7 trucs quand je peins en plein air par Amylee »

    • @delaitre: l’important de la séance est surtout de sortir de l’atelier et de profiter du moment au grand air avec son matériel. On n’est pas obligé de faire de l’hyperréalisme à chaque coup de pinceau. Le lâcher prise existe aussi chez les artistes.
      Dessiner ou peindre « plus naïvement » fait partie des exercices que je privilégie entre 2 commandes de clients ou de galerie. Ça fait un bien fou de faire des grosses fleurs! 😉