Formation de gravure pour nos équipes !

gravure

Nos équipes sont formées pour vous répondre au mieux. Francis Capdeboscq s’est rendu dans nos locaux pour nous en apprendre plus sur la gravure. On partage notre nouveau savoir avec vous !

On distingue deux types de gravure:

– La gravure de surface, est une gravure en relief, on creuse pour épargner. Technique utilisée pour le bois et le lino. Pour celle-ci on utilise une presse à éprode. 

– La gravure sur métal est une technique en creux, on creuse pour encrer. 

 plaque cuivre

Technique sèche:

– Pointe sèche :

On travaille sur le cuivre avec une pointe sèche en grattant la surface.

Pour affiner le trait, on peut utiliser un grattoir, il permet d’enlever les copeaux. 

Le brunissoir quant à lui permet de polir, il écrase.

 pointe sèche

Pointes sèches et brunissoir

 

– La technique au burin :

Utilisée sur le cuivre, le burin permet d’inciser la surface. Il doit être bien affûté avec une pierre. Pour l’encrage il est préférable d’utiliser une encre RSR, épaisse, solide, peu grasse et matte.brunissoir

– La manière noire :

Il est nécessaire d’utiliser un berceau. La gravure s’effectue par un basculement de gauche à droite afin de réaliser des points. Cela fait surgir des « barbes » qui permettent d’accrocher l’encre. Avec les grattoirs et brunissoirs on réalise des formes sur la surface.

Pour la manière noire et la pointe sèche on utilisera une encre souple.

 

Technique humide pour le cuivre

 Pour tremper le cuivre, il est possible d’utiliser trois types différents de produits :

– Le perchlorure de fer (sel), c’est un acide lent, environ 35 à 40 minutes. Il se régénère à l’air et peut se conserver environ deux ans pour un usage personnel. Il est moins nocif que les suivants.

– L’acide nitrique est très puissant. Il faut éviter d’y plonger ses mains, ne pas rester au dessus du bac. Cet acide est à utiliser dans une pièce munie d’une évacuation d’air (hotte). Il faut le diluer avec de l’eau. L’avantage de ce produit tient dans sa transparence, ainsi on peut facilement voir son impact sur la plaque de cuivre. L’acide peut se nettoyer avec une plume d’oiseau, qui résiste au produit.

– Le sulfate de cuivre, sous forme de granulés, se dissout dans l’eau avec du sel. On l’utilise pour le zinc.

 

– Eau-forte : gravure au trait

Pour cette technique il faut vernir la plaque. Une fois que celle-ci est sèche, on dessine à la pointe sèche (cela enlève le vernis). Il est également possible de vernir le dos de la plaque pour la protéger. Ensuite, il faut tremper la plaque dans l’acide, la morsure se fera là où il n’y a pas de vernis.

 Gravure réalisée par Francis Capdeboscq

– Aquatinte : gravure de surface

Il  faut saupoudrer la plaque de cuivre avec du Chlorophane. On passe ensuite une flamme sous cette plaque, ainsi la résine sera fixée. Il ne faut pas trop chauffer la plaque afin de garder le grain de la résine. L’acide passera entre les grains, s’ils sont trop colmatés, il ne pourra pas mordre la plaque. Avec le vernis on peint les surfaces de la plaque que l’on souhaite occulter. Nous vous conseillons le vernis Lamour ou le vernis Ultraflex.

 

Quel papier?

Il est préférable d’utiliser du papier velin, sans grain. Laissez tremper le papier 15 à 20 minutes avant l’encrage.

Retrouvez les papiers spécialement conçus pour la gravure ici. Pour la technique manière noire, nous conseillons des papiers type Hanhemhüle ou Fabriano.

 

L’encrage

Recouvrez la plaque avec de l’encre, puis passez la tarlatane dessus afin d’enlever l’excédant d’encre. Pour finir, dégagez les surfaces claires de la plaque avec la main ou du papier. 

presse

 

Réglage de la presse

Afin de régler la presse au mieux, il est préférable de la tester une première fois avec un papier sec. Placez un ou deux feutres sous le rouleau. Le papier devra être déposé en sandwich entre les deux bandes de feutre.

 

 Quelques définitions :

Morsure : Attaque du métal par l’acide

Tarlatane : Etoffe de coton très légère.

Barbe : Copeaux que l’on soulève en gravant dans la planche de métal de chaque côté de la taille.

 

 

 

Partager cet article

Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × deux =

4 réflexions au sujet de « Formation de gravure pour nos équipes ! »

  1. Le , DERUELLE Gérard a dit :

    Gérard DERUELLE Client 284737
    Bonjour ; Question. Gravure. Catalogue Le Géant. Page 754 B Plaque de rhénalon
    Il est écrit « la gravure à la pointe sèche et l’eau forte ».
    En quelques lignes pouvez vous m’indiquer comment procéder l’eau forte avec une plaque de rhénalon ? Et si possible m’indiquer les produits à utiliser pour ce genre de travail.
    Je vous en remercie. Salutations.
    G. DERUELLE
    7 rue Pierre Brossolette 49000 ANGERS

  2. Le , MONVOISIN DAVID a dit :

    Bonjour, je recherche un artisan qui puisse me graver un verre de 10mm d’épaisseur avec un motif « floral » en grisaille 2 tons de gris uniquement, à l’acide ou au sable ou avec une technique « écolo » ou respectueuse de l’environnement si possible avec un rendu s’approchant au mieux d’une gravure à l’acide traditionnelle, qui peut me faire cela et à quel tarif et sous quel délais ?
    Dans l’attente de votre réponse, merci!

    • Le , Charlie du Géant des Beaux-Arts a dit :

      Bonjour David,

      Nous ne pouvons malheureusement pas vous renseigner à ce propos, je vous conseille de contacter les organisateurs de salons artistiques ou d’artisanat ainsi que la fédération des métiers d’art. Vous pouvez aussi joindre le Magazine Ateliers d’Art de France 01 44 01 08 30, peut-être qu’ils pourront vous renseigner.

      Bonne journée,
      Charlie du Géant des Beaux-Arts