Hommage à Jean-Maxime Relange

Cimetière de bateaux

Découvrez Jean-Maxime Relange, grand Artiste, Auteur, professeur d’art à l’Académie de Port-Royal à Paris et partenaire historique du Géant des Beaux-Arts. Il nous laisse une vision poétique et passionnée de l’art pictural.

Hommage à Jean-Maxime Relange

Jean-Maxime Relange

Jean-Maxime Relange débute la peinture à l’Académie Julian, qui fut fréquentée notamment par Bonnard, Matisse et Maurice Denis et obtient le Grand Prix Julian.

  • Nombreuses décorations murales et achats officiels en France et à l’étranger.
  • Invité d’honneur au Salon Blanc (Tokyo).
  • Président du Salon du Dessin et de la Peinture à l’Eau.
  • Chevalier des Arts et des Lettres.

Fondateur de l’académie de Port Royal en 1969 avec Claude Schürr et Dina Pickard, Jean-Maxime Relange enseigne la peinture avec pour ligne directrice “peindre ce que l’on voit”. Jean-Maxime Relange à écrit un livre technique sur la peinture à l’huile : “de l’inspiration à l’oeuvre peinte” aux éditions Ulisse. Il est président d’honneur du Salon du dessin et de la peinture à l’eau après en avoir été Président de 2002 à 2011. Jean-Maxime Relange est aussi le fondateur de l’Académie de Port Royal qui dispense des cours de peinture et de dessin à Paris 11e.

Cet artiste au talent formidable, qui lui a valu d’être exposé dans de nombreux pays et comparé à Soutine, laisse un immense vide et nous manquera beaucoup.

“La technique seule n’offre aucun intérêt, elle n’est que l’outil qui permet d’exprimer sur la toile ce que l’on veut traduire. Écoutez votre toile parler, elle a toujours raison”.

Jean-Maxime Relange.

Les Mouettes (huile)

Les Mouettes (huile)

“Beaucoup d’eau a coulé sous le Pont Alexandre III, depuis l’époque où, habitant La Courneuve, on allait le matin chercher le lait à la ferme; on trempait les plumes Sergent-Major dans de petits encriers blancs et on apprenait à faire les pleins et les déliés dans de jolis cahiers d’écriture. Rentrant de l’école nous parvenait la voix criarde et monocorde d’un rémouleur clamant inlassablement sa douce rengaine “Couteaux! Ciseaux! Habits, Chiffons, Ferraille! Peaux de lapin, peaux!”. Puis nous l’apercevions déambulant entre les bras de sa charrette, indescriptible amas de bric et de broc.

Nous sommes à l’époque du multimédia, des ordinateurs, des téléphones portables, du TGV et du Texto (J’m Léonard 2-20ci, la P’1ture allo C bo), d’Internet, des personnages et des acteurs virtuels. Si le monde change, la mine de plomb reste la mine de plomb, l’aquarelle l’aquarelle, l’encre de chine l’encre de chine, le papier le papier et la vision du peintre reste inébranlable.

Elle scrute, dissèque la vie, elle continue depuis les grottes de Lascaux à écrire l’histoire.

Ni démodés, ni désuets, ni vieillots ni surannés, ni révolus ni archaïques, ni condamnés, ni morts, ni virtuels, nous sommes la vie!”

Jean-Maxime Relange

Dans notre publication “Spécial Aquarelle” en 2006

Autoportrait (huile)

Autoportrait (huile)

“Ne détruisez pas vos premières toiles, elles seront plus tard les témoins du chemin parcouru… Soyez vous-mêmes, écoutez votre instinct, votre inspiration, votre plaisir !… La peinture est un métier de seigneur. Il fait de vous un homme qui n’a de comptes à rendre à personne, si ce n’est à vous-même”.

(Extraits du livre de J-M.Relange “De l’Inspiration à l’oeuvre Peinte” chez “Ulisseditions”)

Retrouvez des articles sur d’autres artistes sur le blog du Géant des Beaux-Arts.

Partager cet article

Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − cinq =