Rencontre avec l’artiste peintre Théo Lerebourg

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Je suis un artiste indépendant installé sur Rennes en Bretagne. Né à Paris en 1989, j’ai grandi dans une famille d’artistes et c’est naturellement que j’ai suivi une formation artistique entre La Baule et Rennes. Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours aimé créer, peindre, dessiner et je développe depuis plus d’un an mon activité professionnelle artistique avec pour but d’arriver à en vivre.

Depuis quand pratiquez-vous votre art ? Quelles ont été vos motivations ? Etes-vous professionnel ?

Rencontre avec l'artiste peintre Théo Lerebourg

Je pratique la peinture et le dessin depuis ma plus tendre enfance grâce a mon père qui est lui-même artiste peintre et typographe. J’ai baigné dans les ateliers, l’imprimerie et le milieu de l’art étant jeune. C’est donc naturellement que j’ai commencé à m’y intéresser très tôt. J’apprécie l’idée que l’art est cathartique, qu’il permet d’exprimer son « moi » profond, que c’est une forme de défouloir. Depuis l’année dernière, j’ai choisi de me dédier entièrement à mon activité artistique. Etant professionnel, je réalise des projets variés en mettant mon talent au service d’autrui. Je réalise des œuvres « personnalisées », en adéquation avec le lieu, en définissant un code couleur et les attentes du client. Parallèlement, j’ai lancé une marque de textile utilisant les œuvres de jeunes artistes émergents sur des vecteurs d’images variés tels que les t-shirts, sweats, sacs dit « tote bags ». Le but : ancrer et diffuser l’art plus véridiquement dans le quotidien et mettre en avant de jeunes artistes créateurs.

Comment organisez-vous votre temps de création ? Avez-vous un atelier ou travaillez-vous chez vous ?

Je peins quotidiennement, de façon assez frénétique. Comme beaucoup, j’ai des grosses phases de création et des moments plus à vide parfois, mais je m’efforce de créer régulièrement. Ne serait-ce que le dessin que je pratique tous les soirs avant le coucher, c’est mon p’tit rituel, cela m’apaise. J’aimerais, dans un avenir proche, posséder un atelier dédié notamment à des grandes œuvres que j’aimerais réaliser, mais pour le momen,t je peins chez moi, dans une petite pièce de l’appartement.

Rencontre avec l'artiste peintre Théo Lerebourg

Quelle est votre technique préférée ?

La peinture au couteau est de loin le rendu que je préfère. Mieux encore, je travaille aujourd’hui avec des cartes plastifiées type carte de crédit. Cela me permet d’étirer la peinture ou de trancher dans la matière. La peinture à l’huile reste la meilleure matière mais malheureusement trop onéreuse pour la quantité que j’utilise. Je travaille avec gouache, acrylique, encre de chine et encres diverses.

Où puisez-vous votre inspiration ? Il y a-t-il des sujets qui vous inspirent particulièrement ? Pourquoi ces thématiques ?

Je peins beaucoup de visages, j’aime expérimenter l’idée du visage « à la limite de l’abstraction ». Suggérer plus que définir. Cela ne m’intéresse pas de reproduire à l’identique, je veux capter l’émotion pour la retranscrire. Et puis l’homme, l’humain est au centre de mes préoccupations. Chaque personne, chaque visage reste unique à mes yeux et cela m’offre un renouvellement perpétuel.

Rencontre avec l'artiste peintre Théo Lerebourg Rencontre avec l'artiste peintre Théo Lerebourg

Et puis de l’autre coté, il y a l’Afrique et la Bretagne, qui m’inspirent beaucoup. J’ai une relation particulière avec ce magnifique pays qu’est l’Ethiopie. C’est une source inépuisable de couleurs, de contrastes, de paysages, de sensations et d’odeurs. Et puis la Bretagne bien sûr, où j’ai grandi, avec la mer que je peins beaucoup et son paysage, ses nuances.

Rencontre avec l'artiste peintre Théo LerebourgRencontre avec l'artiste peintre Théo Lerebourg

Rencontre avec l'artiste peintre Théo Lerebourg

Pouvez-vous présenter la dernière œuvre que vous avez réalisé ?

Je réalise en ce moment une série de collages/peintures avec des journaux et coupures de presse. Je choisis soigneusement les morceaux de journaux que je colle et que je peins partiellement. On peut facilement voir des mots de notre actualité apparaître. J’apprécie beaucoup la temporalité que cela implique. Cela donne un rendu très graphique. Je travaille beaucoup aussi sur les tons métalliques, or et argent, rouille.

Rencontre avec l'artiste peintre Théo Lerebourg

Quels sont vos artistes préférés ?

Je me sens particulièrement proche des courants artistiques « Impressionniste, Expressionniste et Action Painting ». Je reste très sensible au travail de Nicolas De Staël sur la matière, les formes, les couleurs et ses paysages à la limite de l’abstraction. Et aussi à l’œuvre de Egon Schiele pour sa découpe des corps, son utilisation de l’espace et son travail très graphique en avance sur son temps. Je pourrais en citer d’autres plus actuels comme Olivier De Sagazan pour son travail sur la « transfiguration » que j’aimerais, d’ailleurs beaucoup rencontrer mais aussi Yoshitaka Amano pour son magnifique travail d’illustration et ses peintures. Ou encore David Lynch, le peintre pour ses expérimentations sur la matière.

Vous intéressez-vous à d’autres formes d’art ?

Bien sûr, pour moi beaucoup de domaine parle d’art. La musique, le théâtre, le cinéma, la danse, l’architecture, l’artisanat sont autant l’expression de l’âme humaine que la peinture, la sculpture, le dessin ou le « happening ». Marcel Duchamp notamment avait proposé une réponse intéressante (et à mon sens poilante) avec « Fontaine », son célèbre urinoir retourné et tous ses « Ready-made » ; cette une idée qui m’interpelle, que chaque objet peut devenir avec l’action de l’homme objet artistique, objet d’interrogation. En son sens l’art est avant tout conceptuel et conceptualisé, ce dont, je n’adhère pas entièrement.

Quels sont vos projets actuels ou à venir ? (Exposition, voyage artistique, résidence…)

Depuis bientôt un an, je suis exposé au restaurant « Deux Sur La Balançoire », 96 bd Pierre et Marie Curie à Toulouse. Une installation de portraits dans un cadre chaleureux mais aussi une cuisine de qualité tenue par un couple d’amis exceptionnels que je remercie et recommande vivement.

Rencontre avec l'artiste peintre Théo Lerebourg

Je réalise en ce moment une exposition éphémère au Colombus Café de Nantes sur la période de mars – avril.

Rencontre avec l'artiste peintre Théo Lerebourg

Ensuite il y aura plusieurs expositions à Rennes. Une dans un bar jazzy à l’ambiance soignée : « Le Klub » et une autre dans un bar concept : « Le Bar Expo ».

Et pour finir le deuxième album du groupe « Septembre Rose » devrait sortir bientôt dont j’assure la conception graphique des pochettes depuis le premier album.

Rencontre avec l'artiste peintre Théo Lerebourg

 Suivez l’artiste Théo Lerebourg sur : 

Retrouvez le Géant des Beaux-Arts :

 

Partager cet article

Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 réflexions au sujet de « Rencontre avec l’artiste peintre Théo Lerebourg »

  1. Ping : Interview Le géant des beaux-arts – Théo Lerebourg

    • Merci de votre commentaire, effectivement la peinture gestuelle comme l’envisageait Pollock m’intéresse beaucoup. S’abandonner dans une chorégraphie picturale et laisser l’inconscient prendre le dessus …

      0