Le Salon de Montrouge

L’HISTORIQUE DU SALON

Le Salon de Montrouge a été créé en 1955 et a rassemblé pendant dix ans des artistes de toutes tendances, de Montrouge et d’ailleurs. A l’origine, une rétrospective ou une exposition spéciale était dédiée à un artiste : Léger, Lurçat, Amaury-Duval, Dali, Villon….

A partir de 1976, le Salon est entièrement consacré à l’art contemporain sous l’impulsion de Nicole Ginoux. « Le Salon de Montrouge est probablement la seule manifestation de référence consacrée à la promotion des artistes émergents entièrement organisée et financée par une ville comme Montrouge. Il faut y voir un engagement assez exceptionnel et une volonté politique claire et armée. Cet engagement n’a rien de fortuit. C’est en pleine conscience que nous faisons le choix de défendre la jeune création.

 

A Montrouge, tout jeune artiste peut faire acte de candidature. Aucun médium n’est écarté a priori, aucun thème imposé ne fait obstacle. Seule compte l’idée de mettre en valeur des personnalités originales avec leur univers propre.

Le Salon de Montrouge se caractérise par son audace et son indépendance. C’est parce que nous ne voulons pas déroger à ce principe d’ouverture à la découverte que le Salon demeure un territoire unique qui continue à drainer un public considérable d’amateurs et de professionnels. » (par Jean-Loup Metton, Maire de Montrouge).

En 2005, avec la venue d’Alain Lamaignère comme commissaire artistique, le Salon prend un nouveau tournant à l’occasion de son 50ème anniversaire.

Depuis 2009, la direction artistique du Salon est confiée à Stéphane Corréard. Tout en restant fidèle aux engagements de la Ville en direction des jeunes artistes, il s’est fixé deux objectifs majeurs : élargir le champ de la prospection d’une part et offrir aux jeunes artistes sélectionnés un accompagnement critique de leur travail. Des personnalités confi rmées du monde de l’art accompagnent ainsi le Salon à travers le collège critique – instance participant à la sélection et au travail critique sur les artistes –, le jury qui décerne les prix, la présence lors du Salon d’un invité d’honneur.

LE SALON AUJOURD’HUI, DES ARTISTES À DÉCOUVRIR

Le commissaire artistique du Salon est, depuis 2009, Stéphane Corréard, critique d’art, commissaire d’exposition et collectionneur. Tout en restant fidèle à la mission historique du Salon tournée vers la scène artistique émergente, il a renouvelé les modalités de sélection et de présentation des artistes.

Le Salon expose chaque année environ quatre-vingts artistes émergents. Chaque artiste sélectionné présente lors du Salon un ensemble d’oeuvres permettant aux visiteurs, professionnels et grand public, d’appréhender le mieux possible son travail artistique.

Stéphane Corréard assure la sélection des artistes accompagné d’un Collège Critique constitué de journalistes, de critiques d’art, de commissaires d’exposition, d’écrivains ou de collectionneurs. Une fois sélectionné, l’artiste bénéficie de l’accompagnement de l’un des membres du Collège Critique qui se sera engagé, lors de la sélection, à écrire un texte sur l’artiste, texte publié dans le catalogue et reproduit dans les espaces d’exposition du Salon.

En parallèle à la présentation des artistes sélectionnés, le Salon accueille un invité d’honneur – Théo Mercier (2013), Olivier Mosset (2012), Jean-Yves Jouannais (2011), Ernest T. (2010), Arnaud Labelle-Rojoux (2009) et une école d’art ou autre structure associée.

Le Salon se prolonge à l’automne avec une présentation des Lauréats au Palais de Tokyo puis par une vente aux enchères, sans frais – c’est-à-dire dont la totalité des recettes revient aux artistes – présidée par Maître Cornette de Saint Cyr.

FORTE VISIBILITÉ POUR LES ARTISTES

Le Salon accueille près de 14 000 visiteurs à chaque édition. Pour les artistes, c’est l’assurance que leur travail est vu non seulement par des amateurs mais aussi par un grand nombre de professionnels du milieu de l’art : galeristes, responsables de centres d’art et de musées, conservateurs, critiques, journalistes.

Pour les lauréats, le Salon est une porte vers le Palais de Tokyo qui, dans le cadre d’un partenariat noué avec la Ville de Montrouge, présente une exposition monographique de chacun d’entre eux à l’automne qui suit le Salon. Enfin, les lauréats sont intégrés à la sélection française du JCE, biennale itinérante et européenne. La couverture médiatique du Salon est large et reflète l’intérêt croissant que représente la manifestation auprès des médias presse, radio et télévisuels.

UN ACCÉLÉRATEUR DE CARRIÈRE

L’ambition du Salon aujourd’hui est d’être le lieu de référence pour la prospection des jeunes artistes ayant un lien fort avec la France. Pour y parvenir, Stéphane Corréard a misé sur trois axes forts :

  • des critères pour candidater très ouverts, sans contrainte de formation ou d’âge,
  • une prospection la plus large possible,
  • un Collège Critique accompagnant la sélection composé de personnalités du milieu de l’art incarnant des visions différentes et évoluant d’année en année.

C’est ainsi qu’au cours des quatre dernières années, des artistes entre 22 et 78 ans ont pu exposer leur travail. C’est également ainsi que le travail de sélection s’est fait à partir d’un nombre croissant de candidatures pour atteindre en 2014 le nombre de 3 100 dossiers reçus. C’est enfin ainsi que des artistes aussi divers que Mimosa Echard, Nathalie Bouté, Michel Devaux, Carine Brancowitz, Rosa Maria Unda Suki, le Quartier général, Julien Salaud (invité d’honneur) ou None Futbol Club ont pu cohabiter sous une même appellation : Le Salon de Montrouge.

Oeuvre de Julien Salaud, invité d’honneur du salon de Montrouge 2014

Contact : Service Culturel – Ville de Montrouge –

43 av. de la République 92121 Montrouge cedex

Tel. 01 46 12 72 98 – www.salondemontrouge.fr

 

Partager cet article

Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 réflexions au sujet de « Le Salon de Montrouge »

  1. Le , HILD Fanny a dit :

    Bonjour, pourquoi demander des participations à une expo alors que les candidatures sont déjà closes ? !
    Merci de bien vouloir l’enlever de votre page !
    Est-il toujours possible d’exposer dans votre magasin ?
    Je pourrais même proposer de faire un atelier de découverte pour les enfants.
    Je fais des livres illustrés pour enfants.
    Si cela vous intéresse, ou si cela est possible, prenez contact avec moi à l’adresse e-mail suivante : v.fanny@laposte.net.
    Une cliente fidèle !
    Je recherche des caran d’ACHE en supracolor 2 (craie aquarellables mais à l’unité , avez-vous cela dans vos possibilités ? MERCI

    0
    • Le , Charlie du Géant des Beaux-Arts a dit :

      Bonjour Fanny,

      Cet article a pour objectif de présenter le salon de Montrouge et non d’inviter les artistes à s’y inscrire. Nous avions publié un article d’appel à candidatures que nous avons supprimé il y a quelques semaines déjà, après la date de clôtures des inscriptions.
      Concernant votre demande de partenariat, vous pouvez nous contacter par mail à charlie@geant-beaux-arts.fr, nous étudierons votre demande (merci d’indiquer les liens vers votre site/blog/portfolio ainsi que vers vos pages sur les réseaux sociaux).
      Voici les Crayons de couleurs aquarellables Supracolor de Caran d’Ache à l’unité que nous proposons à la vente : http://bit.ly/1xk296F

      Bonne journée,
      Charlie du Géant des Beaux-Arts

      0
    • Le , Charlie du Géant des Beaux-Arts a dit :

      Bonjour Evelyne,

      Nous sommes partenaires du salon de Montrouge mais n’intervenons pas dans l’organisation.
      Voici le contact :
      Service Culturel – Ville de Montrouge –
      43 av. de la République 92121 Montrouge cedex
      Tel. 01 46 12 72 98 – http://www.salondemontrouge.fr

      Bonne journée,
      Charlie du Géant des Beaux-Arts

      0