l'Atelier Géant
Acrylique

L’acrylique une peinture contemporaine

L’acrylique une peinture contemporaine

 

 
Créée aux Etats-Unis au début du 20éme, la peinture acrylique est la matiére picturale la plus moderne. Fruit d’une recherche sur les liants, l’acrylique explose dans les années 50 et apparaît en France dans les années 60. Les artistes amoureux des matiéres picturales  » traditionnelles  » que sont l’huile et l’aquarelle sont parfois réticents face à cette nouvelle venue dans le monde de la peinture. Néanmoins, l’acrylique représente une alternative de choix et suscite un engouement croissant dans le milieu artistique.

acrylique

Une texture fascinante

acrylique tableau

Comme toute matiére picturale, l’acrylique se compose de pigments, qui déterminent la couleur, l’intensité, la résistance à lumiére, la transparence, le pouvoir couvrant et de liants, qui permettent l’amalgame et conférent aux couleurs leurs propriétés techniques et leur texture. Ainsi, le liant utilisé pour composer la peinture à l’huile est l’huile. Il peut s’agir d’huile de lin, d’œillette, de carthame, de noix, de tournesol ou encore de résine de Dammar, comme nous l’avons vu avec l’huile Mussini (voir l’Atelier Géant numéro 6). Pour ce qui est de l’aquarelle, c’est la gomme arabique, la dextrine ou le miel qui entrent dans la composition des couleurs. La spécificité de l’acrylique réside donc dans la nature du liant, à savoir une émulsion d’eau et de résine acrylique. Les couleurs acryliques ont ainsi les mêmes propriétés que la résine acrylique. Cette derniére offre aux couleurs une texture souple et flexible qui se rapproche de la consistance de la peinture à l’huile. Une fois séche, l’acrylique forme un film satiné, homogéne et d’une grande élasticité.

Un temps de séchage hors du commun

Par ailleurs, les couleurs acryliques se distinguent par un temps de séchage trés court, ce qui peut constituer à la fois un avantage et un inconvénient. En effet, cette propriété facilite les superpositions de couleurs, évitant que les différentes couches ne se fondent. Néanmoins, cette rapidité de séchage peut déstabiliser et il faut toujours l’avoir à l’esprit. Veillez donc à n’appliquer que de petites quantités de peinture sur votre palette et à humidifier réguliérement les couleurs pour retarder leur temps de séchage, la solubilité dans l’eau étant une autre particularité de l’acrylique. Vous serez subjugué par la luminosité de l’acrylique et la parfaite miscibilité des nuances, des qualités propices à de riches compositions. En outre, l’acrylique offre une excellente résistance au temps et ne jaunit pas. A toutes ces caractéristiques s’ajoute une odeur neutre et agréable qui permet de se délecter de l’acrylique sans restriction.

Le choix fondamental du conditionnement

La flexibilité de la couche de peinture permet d’enrouler la toile peinte sans risquer d’altérer l’œuvre. L’onctuosité, la sensualité et la brillance des couleurs acryliques leur conférent une polyvalence remarquable. Appliquées en couches trés diluées, elles permettent de réaliser de superbes glacis. Si vous privilégiez une couche dense à la brosse ou au couteau, vous produirez un effet évoquant la peinture à l’huile. Dans les gammes proposées, l’acrylique peut être pâteuse, crémeuse ou fluide selon le conditionnement. Les bouteilles souples avec embout d’application, parfaites pour les travaux de grande envergure, contiennent en général des acryliques fluides tandis que les tubes, conditionnement le plus courant de l’acrylique, recélent une consistance épaisse. Les pots sont utilisés pour des acryliques de consistance crémeuse. L’acrylique en tube, plus épaisse, peut produire de sublimes effets de reliefs. De trés célébres artistes contemporains ont goûté au 20éme siécle aux plaisirs de l’acrylique. On pense notamment au peintre et sculpteur Jean Dubuffet, à Keith Haring, Victor Vasarely et évidemment Andy Wahrol.

L’importance de l’application

L’acrylique recéle de multiples facettes et permet de nombreuses applications. Vous pouvez appliquer la peinture directement à partir du tube pour obtenir une structure épaisse et généreuse que vous pourrez travailler au pinceau. Les pinceaux en poils synthétiques (trés souples) ou en soie de porc (plus raides et absorbants), que leur pointe soit ronde, plate ou façon  » langue de chat « , sont parfaits pour l’acrylique. L’extension des couleurs sur le support est harmonieuse et pleine d’intensité grâce à ces qualités de poils. Le Colour Shaper exalte aussi les qualités de l’acrylique lors d’une application en épaisseur. Sa pointe en gomme composite offre une kyrielle de possibilités pour travailler l’aplat de couleur et peaufiner les empâtements. Les couteaux à peindre ou à palette rapprochent l’acrylique de la peinture à l’huile et visent à obtenir des effets de matiére intenses. Pour réaliser un glacis, le niveau de dilution va être déterminant. En effet, une acrylique trés diluée et finement dosée ressemble à s’y méprendre à une aquarelle. Dans tous les cas, votre pinceau, couteau ou Colour Shaper sera le vecteur de votre inspiration et insufflera à l’œuvre votre touche personnelle. La peinture acrylique, de par sa texture qui retient bien la trace du pinceau, la mettra parfaitement en exergue. L’acrylique peut également être appliquée au pistolet aérographe en veillant bien au temps de séchage et à la dilution. 

Une myriade de possibilités

La plupart des artistes réalisent plutôt des empâtements et des applications denses à l’acrylique. Néanmoins, une transparence remarquable peut être atteinte en diluant bien la couleur. La luminosité obtenue est resplendissante et l’acrylique offre alors des instants diaphanes proches de l’aquarelle. De plus, cette technique sera plus accessible et permettra aux débutants de se familiariser avec le glacis. Le principe de base est de conférer à la peinture une consistance telle qu’elle laissera apparaître la couche précédente. Pour ce faire, il convient de doser soigneusement la dilution de la couleur. En effet, celle-ci ne doit être ni trop ni trop peu diluée. Si vous diluez trop votre acrylique, elle sera trop transparente et à peine perceptible. En revanche, une couleur pas assez diluée sera opaque et recouvrira les autres. Veillez bien à ce que la couche de peinture soit parfaitement séche avant d’appliquer la suivante. Utilisez une eau trés propre pour la dilution et les mélanges et privilégiez un pinceau plat ou une brosse en poils synthétiques pour l’application. Le pinceau rond vous servira pour les détails.

De somptueux effets de matiére

Sublimés par Van Gogh avec la peinture à l’huile à la fin du 19éme siécle, les empâtements offrent une dimension exceptionnelle aux œuvres. Un empâtement est une couche de peinture épaisse appliquée à la brosse ou au couteau et qui laisse transparaître le coup de pinceau. La force d’expression de cette technique est incomparable. L’artiste peut modeler ce volume comme de la pâte pour produire des effets de relief… L’acrylique présente toutefois un volume moindre par rapport à la peinture à l’huile et l’adjonction d’un médium d’empâtement est souhaitable dans ce contexte. Ce dernier permet d’épaissir la nuance sans la modifier. En outre, l’empâtement s’effectue en général sur certaines parties stratégiques de la toile, choisies avec discernement par l’artiste pour donner plus d’impact. Il ne s’agit pas de recouvrir l’intégralité de la surface d’un épais volume. Une composition plus suggestive et plus subtile est ainsi atteinte. 

Un réalisme saisissant

En plus de toutes ces possibilités de textures et d’applications, l’acrylique, de par sa plasticité sensuelle et sa brillance, offre un réalisme époustouflant lorsqu’on reste trés fidéle au sujet en y apportant une petite touche d’originalité. 

La peinture alkyde : modus vivendi entre huile et acrylique.

Développée pour apporter à la peinture à l’huile un temps de séchage plus rapide, la résine alkyde se compose d’huile, d’alcool et d’acide. Son temps de séchage complet est d’environ 24 heures et elle peut être travaillée durant plusieurs heures lors de la création. 
Dérivée de l’huile et de l’acrylique, la peinture alkyde est en fait une peinture à l’huile séchant rapidement. La plus célébre gamme de cette catégorie est la Griffin de Winsor & Newton, créée en 1976 pour répondre aux exigences des artistes voulant une peinture à l’huile séchant rapidement.

Pour en savoir plus sur la peinture acrylique voir l’article L’acrylique, peinture moderne .

Découvrez également tous les articles de notre blog sur la peinture acrylique ! 

Le Géant des Beaux-Arts vous propose également un choix très large de peintures acryliques extra-finesétudespéciales ou en aérosols, ainsi que de nombreux produits auxiliaires pour exalter les qualités de la peinture acrylique : médium à peindre, gel, pâte de modelage et d’autres encore ! Voir tous les produits de l’Univers acrylique.

Retrouvez chez Le Géant des Beaux-Arts un vaste choix de matériel pour la peinture acrylique, parfait pour tous vos projets !

Voir plus d'articles

Un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.