l'Atelier Géant
Pastels à l'huile

A la découverte du pastel à l’huile

A la découverte du pastel à l’huile
Le mot “pastel” a pour étymologie le mot latin “pasta”, qui signifie pâte. Le pastel à l’huile est une technique artistique très intéressante et d’une grande polyvalence.

Certes, il ne permet pas systématiquement d’atteindre la finesse des pastels traditionnels, mais la technique que nous allons vous présenter montre qu’avec une pointe d’imagination et de créativité, ce léger écart peut être comblé.

pastels à l'huile JAxon

Bien que la couleur soit appliquée en larges surfaces, l’artiste peut réaliser de superbes dégradés. Les pastels à l’huile peuvent offrir des tonalités complexes et intenses. Peu de couleurs sont nécessaires pour réussir une belle composition. Celles-ci peuvent être mélangées à l’aide d’un chiffon pour atténuer les transitions entre les différents éléments.

La composition de pastels à l’huile n’est pas la même que celle de pastels secs : les pigments sont liés non pas par de la gomme arabique ou de la résine mais par de l’huile et de la cire d’abeille. L’huile utilisée est soit de l’huile de lin, de l’huile de carthame ou de l’huile d’œillette. Vous devez absolument tenir compte de ces caractéristiques lorsque vous vous adonnez au pastel à l’huile. Quoi qu’il en soit, leur consistance atypique comblera votre imagination. Ils ne sont certes pas aussi prisés et aussi polyvalents que les pastels traditionnels, mais vous pouvez atteindre de superbes résultats sur de petits formats. Leur liant gras permet de les combiner à une multitude de techniques et de médiums. Ils sont par ailleurs plus homogènes et moins faciles à estomper que les pastels secs.

Vous observerez également des différences de qualité chromatique en fonction des marques. En effet, certaines marques proposent des pastels très tendres et gras que vous pouvez aisément travailler avec le doigt tandis que d’autres sont très secs et a fortiori difficiles à mélanger et à nuancer. Votre utilisation des pastels à l’huile dépend entièrement de vos aspirations artistiques. Leur composition permet aux couleurs d’adhérer sur tous les supports. Le papier est évidemment la surface la plus couramment utilisée mais la toile, la soie, le bois, le métal et d’autres matières plastiques peuvent tout aussi bien convenir. Vous obtiendrez d’excellents résultats sur du papier spécial huile et sur une toile de lin apprêtée.

fabrication pastels huile

Très peu d’artistes privilégient exclusivement le pastel pour leurs créations artistiques. Sa consistance voluptueuse et son application très agréable n’en demeurent pas moins un pur plaisir.

Nous allons voir étape par étape comment l’artiste a procédé pour mettre ses pastels à l’huile en exergue. Elle a utilisé un papier spécialement conçu pour la peinture à l’huile qu’elle a préparé avec une craie à l’huile de couleur blanche, puis a étalé la matière sur toute la surface à l’aide d’un chiffon.

Pastel fabrication

L’artiste s’est muni d’une couleur primaire pour la première ébauche de l’oeuvre. Cette couleur transparaîtra par la suite dans le motif. Cette esquisse consistera en des traits légers. Vous devez sélectionner environ 5 à 7 couleurs dans la gamme utilisée et vous lancer dans la réalisation de l’oeuvre avec des traits plus intenses et épais. La phase délicate commence à ce niveau. Vous allez frotter les couleurs pour obtenir les tons intermédiaires et assurer les transitions. Pour ce faire, l’artiste coupe quelques bandes de carton qui lui serviront de pochoirs. Elle va ensuite étaler les couleurs avec un petit chiffon en coton pour que la composition soit harmonieuse. Plus vous frottez vos couleurs, plus les nuances obtenues seront douces. En outre, l’oeuvre aura plus de profondeur, de caractère. Dès que l’ensemble vous satisfait, vous pouvez fixer et protéger votre travail avec un fixatif. Vous n’avez plus alors qu’encadrer votre oeuvre ou la ranger dans une armoire à dessin et à l’admirer.

Retrouvez d’autres articles sur les marques Beaux-Arts.

Encore plus de matériels et de conseils d’artistes avec Le Géant Des Beaux-Arts :

Voir plus d'articles

4 commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • L’utilisation de l’essence de thérébentine est très pratique pour fusionner les couleurs…
    J’utilise depuis plus de 15 ans uniquement le pastel gras…je suis artiste professionnel.
    Pour exemple quelques pastels de moi apparessent sur Google image à mon nom..
    Cordiales salutations Thierry Bedel.

  • Désolée, mais ni Watteau ni Fragonard n’ont jamais utilisé le pastel à l’huile !!! Vous confondez avec le pastel SEC qui a eu beaucoup de succès au XVIIIe siècle suite à l’arrivée en France de la pastelliste italienne Rosalba Carriera au tout début des années 1720. C’est ensuite Maurice Quentin de Latour qui a porté le pastel SEC à un très haut niveau. Watteau est mort en 1721, année où Rosalba venait d’arriver en France, il n’a même pas vraiment eu le temps de profiter de l’engouement pour le pastel sec et a toujours peint à l’huile ou dessiné, à la sanguine notamment, à la pierre noire. et à la craie blanche ( technique des 3 crayons ) Fragonard qui lui est mort beaucoup plus tard, au début du XIXe siècle, a peut-être pratiqué le pastel SEC encore une fois mais, hormis la peinture à l’huile, ses techniques de dessin c’est le lavis d’encre, la pierre noire, la sanguine. Quant au pastel gras il y a bien eu au XVIIIe siècle une invention de ce type due à un peintre allemand mais qui est tombée dans l’oubli pendant des décennies et c’est au début du XXe siècle que les japonais ont commencé à fabriquer des pastels gras. De grâce, renseignez-vous avant de publier un article qui peut induire les gens en erreur !

    • Bonjour Chantal, Merci pour ces informations très détaillées concernant ces techniques et ces artistes. Nous avons pris en compte vos remarques et nous avons modifié l’article grâce à vos conseils. N’hésitez pas à nous recontacter si vous avez d’autres suggestions.
      Bonne journée, Daniela du Géant des Beaux-Arts

  • l’apparition du pastels huile vient de Picasso lequel cherchant une moyen d’expression à l’huile plus pratique pour peindre a demandé à sennelier avec lequel il achetait ses couleurs le géant n’existait pas encore ni toutes les marquess connues actuelles donc
    de voir si il était possible d’avoir de l’huile transportable Sennelier a trouver les batons
    d’huile solide permettant d’utiliser l’huile soit comme un crayon soit comme de la vraie peintre permettant t ransport et utilisation facile en déplacement , vinrent ensuite le pastel huile non entouré de cire mais une pate durcie agissant comme un crayon de couleur estompable ( si français) au doigt et pour les + perfectionnistes au white au spirit ou au dissolvant yes cela fonctionne ( attention au shoot ! ) si vous n’avez rien d’autre et besoin donc .
    Pour résumer vous avez les v rais pastels huile ou batons huile solide pour les distinguer l’un de l’autre et le pastel huile le 1er à une péllicule cire entourant la peinture la solidifiant le second la peinture ou pate est durcie en l’utilsant avec un solvant cela donne effet huile si les pastels sont bons .
    ces deuxièmes pastels ne sont pas trop réputés dans les écoles d’art en tant que moyen expressions ou médium donc de travail car en général ces pastels n°2 sont plus pour le dessin préparatoire avant toile ben oui faut bien .
    les batons eux oui font partis des médiums huile ces derniers étant de la peinture huile mais solififiée par entourage cire , le r ésultats n’est pas tout à fait le même d’ailleurs mais les 2 peuvent être utilisés les 2 èmes sont plus ludiques et permettent pas mal de choses les 1er faudrait que sennelier donne de meilleures explication et soit plus communicatif car impossible souvent d’enlever la pellicule de cire , soit elle s’en va a l’utilisation et se reforme ensuite lorsque le baton ne s’utilise pas toujours est il que l’on perd un temps fou et on laisse tomber ces prmiers qui sont formidable lorsque la reussite 1ere d’utilisation a été trouvée par chance ! hélas je ne désarme pas j’y reviendrai car les pigments sont top