l'Atelier Géant

Papiers Canson, 450 ans de génie technique !

Papiers Canson, 450 ans de génie technique !
Depuis 450 ans, Canson conjugue la passion du papier à celle de l’innovation. émaillée d’expériences tous azimuts et de nombreux succès, cette histoire est avant tout une aventure humaine.

L’arbre généalogique des Montgolfier et des Canson est en effet exceptionnel ! A chaque génération, au sein de chaque branche, plusieurs personnages ont participé de manière décisive aux progrès de la science et de la technique, alliant toujours leur recherche rigoureuse à l’expérimentation, et persévérant dans leurs travaux jusqu’à atteindre leurs objectifs. Quelle que soit l’époque, ces fous du papier ont sans cesse été à l’affût de ce qui se faisait ailleurs, y compris au-delà des frontières françaises, et ils ont cherché, essayé, mis au point de nouveaux processus de fabrication. Ils sont parvenus à faire connaître et reconnaître la valeur de leurs découvertes. Et, en aval de ces prouesses technologiques, ils ont aussi su investir leurs capitaux, adapter leurs fabriques, former leurs employés et conquérir les marchés… Du premier vélin au papier photographique, de la coloration en pâte aux dernières créations pour l’impression numérique, Canson a une longue expérience de la recherche au service du développement. En voici quelques évocations…

papier canson

Canson, une histoire de famille !
Depuis ses origines artisanales au XVIe siècle, la manufacture de papier de Vidalon a été une histoire de famille. La longévité des papeteries ardéchoises tient probablement à ces transmissions familiales réussies et à l’esprit dans lequel les générations successives ont organisé le développement des papeteries. Retour sur une histoire familiale et industrielle peu commune, rehaussée de personnages remarquables !

La dynastie Montgolfier
La saga débute par un mariage. Les deux frères Montgolfier (Raymond et Michel) descendent en Ardèche pour épouser les deux filles du propriétaire du moulin à papier de Vidalon. Célébrée en 1692, cette double union marque le début d’une ère de prospérité pour la papeterie ardéchoise. En effet, Raymond va donner naissance à dix-neuf enfants dont Pierre, le premier patron moderne de la fabrique. Si les mariages sont importants dans la stratégie de l’entreprise, ils ne font pas tout : l’éducation des enfants est essentielle car elle permet de préparer l’avenir et la relève dans des conditions optimales. Dans la galerie des portraits de famille, les fils de Pierre, étienne et Joseph de Montgolfier, incarnent deux figures inoubliables de la descendance. à leur suite, l’entreprise passe aux mains du gendre d’Etienne, Barthélemy Barou de la Lombardière de Canson.

Dans les années 1820, son fils Etienne se révèle être un inventeur de génie, doublé d’un gestionnaire éclairé. à la mort d’Etienne de Canson, c’est son cousin, Marc Seguin (par ailleurs inventeur de la chaudière tubulaire, constructeur de ponts suspendus, créateur de voies de chemin de fer…), qui devient propriétaire de l’entreprise, mais en confie la direction à son gendre, Laurent de Montgolfier. En 1881, l’entreprise est transformée en société anonyme, mais les célèbres patronymes Canson et Montgolfier ne sont pas prêts d’être oubliés !

Joseph de Montgolfier
Autodidacte, doté d’un esprit indépendant sans pareil, le douzième enfant de Pierre de Montgolfier est un homme habité par la recherche scientifique et technique. C’est lui qui conçoit les premiers aérostats et invente le bélier hydraulique qui permet d’élever l’eau “à toutes les hauteurs et d’un seul jet” sans utiliser d’autre force motrice.

papier canson

La douceur du vélin
Etienne de Montgolfier met au point le premier papier vélin français en 1777. Les feuilles sont réalisées sur une toile de laiton sans aspérité qui permet d’obtenir un papier parfaitement lisse, sans aucune trace de vergeures.

Objectif blancheur
Déplorant le manque de blancheur de leurs feuilles, les papetiers français préfèrent le cacher par de l’azurant. Pierre de Montgolfier cherche la solution pour obtenir un papier plus blanc : il la trouve dans la pile à maillets hollandaise ! Il s’agit d’un cylindre qui effiloche les chiffons et permet ainsi de supprimer l’étape du pourrissage. En 1780, après plusieurs mois d’essais, les Montgolfier réussissent à installer deux piles grâce au savoir-faire d’un ouvrier venu de Hollande. Cette étape marque un tournant dans la démarche des Montgolfier qui doivent tout mettre en oeuvre pour se moderniser. Dans les années 1820, toujours à la recherche d’un blanc éclatant, Canson innove encore en pratiquant le blanchiment des chiffons au chlore, une avancée remarquable pour l’époque.

Coloration en pâte et papiers infalsifiables
C’est sur la couleur que s’est penché avec ténacité Barthélemy Barou de Canson, et ses recherches ont abouti à un nouveau procédé permettant de fabriquer des papiers dont la teinte résiste aux pires épreuves, sauf à certains acides. Cette faiblesse est aussi une force : “Les doses d’acide nécessaires pour effacer l’écriture font en même temps disparaître la couleur du papier.” Ces nouveaux papiers ne peuvent donc pas être falsifiés. Napoléon Ier attribue en 1809 un brevet d’invention à son créateur, et le papier de Vidalon s’appelle désormais le papier Canson.

Cap sur le dessin et la peinture
Encore une fois, les Canson (Barthélemy et son fils étienne) s’échinent dans leurs laboratoires ! Cette fois, ils cherchent comment réussir le collage en pâte afin d’apprêter le papier et d’éviter qu’il ne réagisse comme un buvard. Ils mettent ainsi au point un procédé à base de cire. La chimie vient d’entrer dans la papeterie, et Canson s’oriente définitivement vers les Beaux-Arts.

papier canson

Inventer le papier de demain
Si Canson est toujours habité par l’esprit d’innovation, la modernisation a engendré une structuration de la recherche qui ne peut plus se dérouler comme à l’époque de Joseph de Montgolfier ! La recherche et le développement font désormais partie de l’entreprise au même titre que la production ou le marketing. Quant aux hommes et aux femmes qui y travaillent, ils continuent de faire avancer la science et la technique, en synergie avec d’autres centres de recherche internationaux. Leurs chantiers sont nombreux, parmi lesquels il faut citer celui des nanotechnologies. Grâce aux procédés “nano” (rappelons qu’un nanomètre équivaut à 10-9mètres !), on peut modifier l’état de surface du papier en déposant de très faibles couches de matières afin d’obtenir de nouvelles propriétés. Une révolution technique, aussi retentissante que celle du filigrane en son temps !

Quelques dates clés

1557 : Jacques Montgolfier crée le Moulin à Papier de Vidalon.
1784 : Les papeteries Canson & Montgolfier sont élevées au rang de Manufactures Royales par Louis XVI.
1910 : Le papier Montval est développé pour Aristide Maillol.
1926 : Canson & Mongolfier Inc s’implante à New York.
1947 : Lancement de la célèbre pochette Canson.
2007 : Canson rejoint le groupe Hamelin, leader européen en fournitures scolaires et de bureau.

Encore plus de matériels et de conseils d’artistes avec Le Géant Des Beaux-Arts :

D’autres articles qui peuvent vous intéresser :

Arches, un papier d’excellence depuis 1492

Cléopâtre : une histoire de colle

Hahnemühle : un coq rouge… très vert !

 

 

Voir plus d'articles

4 commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Je recherche un carnet note de chez canson format 18,5 x 18,5 avec couverture en propylène. Il est sur le site et je ne le trouve dans aucun magasin. J’en ai déjà 1 et en voudrais un autre. Comment et où commander ?
    Merci pour votre aide

    • Bonjour Anne,

      Merci pour l’intérêt que vous portez à ce produit. Est-ce bien la réf.33945005 que vous recherchez ? > http://bit.ly/1Outl0n
      Le produit est actuellement en stock, il vous suffit de l’ajouter au panier et de valider votre commande. Les frais de port sont offerts :

    • dès 99€ pour une livraison à domicile
    • dès 75€ pour une livraison en relai colis
    • dès 24,95€ pour une livraison dans un de nos magasins
    • Bonne journée,
      Charlie du Géant des Beaux-Arts