l'Atelier Géant
80 ans Cléopâtre

Cléopâtre : une histoire de colle

Cléopâtre : une histoire de colle

Découvrez l’histoire de la plus célèbre des colles : CLEOPATRE. Depuis 1930 les innovations n’ont pas cessées, jusqu’à en faire la colle constituées de produits favorisants le développement durable que l’on connait aujourd’hui.

Colle Cleopatre

La grande aventure de la fabrication de la colle CLEOPATRE par la ” maison P.CHAMSON ” débute en 1930 à Paris sous l’impulsion de Monsieur CHAMSON. La production est réalisée dans un appartement 4, rue Chapon à Paris III.

Il faut se rappeler qu’à cette époque chacun fabriquait sa colle à partir de farine et d’eau. Acheter de la colle restait un luxe. Les premiers pots étaient en aluminium sans spatule, leur composition à base d’amidon de pomme de terre.

La concurrence acharnée que se menaient les marques productrices dont “Adhéine”, “Aderfi x”, “La Meije”, “Grip-fi x” amenèrent rapidement (1934-35) CLEOPATRE à insérer dans le pot un pinceau. Mais c’est surtout à cette époque qu’est introduite l’odeur d’amande dans la colle du petit pot de colle blanche. Cette merveilleuse invention, toujours inégalée aujourd’hui dans le “monde des colles”, sera le symbole olfactif de nombreuses générations d’écoliers. La grande notoriété de ce produit ne doit cependant pas faire oublier la création, à la même période, des colles liquides : la transparente ” Adhéive ” et la spécifique reliure et encadrement “Cléocol”.

                                                                                               Colle Cleopatre

Dans les années 50 les pots sont fabriqué en matière plastique mais sont toujours acheté à l’extérieur. Le pinceau est remplacé par une spatule flexible en plastique logée dans un compartiment du pot. La gamme de produit, entre-temps s’est étoffée pour répondre à la demande des bureaux et surtout du marché des écoles. En 1954, les établissements CLEOPATRE changent de propriétaires. 5 années plus tard, l’activité est transférée dans le 20ème arrondissement (153 bis rue Pelleport Paris XX). C’est à cette époque que la totalité de la fabrication est intégrée, l’injection plastique pour les pots, le soufflage pour les flacons, la fabrication de la colle et le remplissage.

En 1963, la forme du pot est modifiée, avec une réserve centrale permettant d’accueillir la spatule maintenant intégrée dans le couvercle. Le couvercle est alors orange. En 1971, l’entreprise est transférée en Touraine et plus précisément à Ballan-Miré, près de Tours. L’entreprise se développe en automatisant le remplissage des pots avec une cadence théorique de 5.000 unité par heure. Elle prend ensuite un tournant majeur en produisant des bâtons de colle.

Ils sont d’abord monté et remplis manuellement puis automatiquement dès le début des années 1980 avec deux lignes automatiques de remplissage.

Dans les années 80 le couvercle orange du petit pot de colle blanche devient bleu, événement important ayant marqué, à cette époque, les mémoires de tous les écoliers français. L’odeur d’amande, elle, reste bien présente, l’amidon de pomme de terre est toujours le produit utilisé dans la formulation.

Colle Cleopatre

La reprise de Cléopâtre

Colle CleopatreEn 2000, avec le départ à la retraite des dirigeants la société est reprise par un jeune chef d’entreprise, M. Marionnet.

Sa motivation : faire renaître la marque, délaissée par ses propriétaires. Le potentiel de CLEOPATRE était indéniable, la marque possédant une notoriété et un capital affectif important. Pour redéployer la marque, il fallait avant tout reconnaître son identité : le petit pot de colle blanche, la palette et l’odeur d’amande, s’appuyer sur les valeurs fortes du passé afin de donner un sens à l’avenir. Sans faire table rase du passé, il s’agissait, pour renaître, d’assumer une certaine forme de rupture, rajeunir les produits, faire évoluer les packagings et diversifier la production.

La COLLE CLEOPATRE développe toute sa stratégie autour du développement durable et pour cela mène une réflexion à tous les niveaux de la vie du produit. La plupart des colles sur le marché sont fabriquées à partir de produits chimiques issus de la filière pétrole, COLLE CLEOPATRE s’est engagée sur une autre voie ; celle des produits issus de ” ressources naturelles ” favorisant ainsi le développement durable.

Colle Cleopatre

 

Pour plus d’idées de créations avec la colle Cléopatre, retrouvez d’autres articles sur L’Atelier Géant

Encore plus de matériels et de conseils d’artistes avec Le Géant Des Beaux-Arts :

Voir plus d'articles

Un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.