Peinture fluorescente et phosphorescente : présentation par l’artiste Cynthia Dormeyer

L’artiste Cynthia Dormeyer vous présente la peinture fluorescente et phosphorescente :

Il existe toutes sortes d’outils et de peintures pour créer. Parmi un large choix de peintures se trouvent la peinture fluorescente et phosphorescente. Ces deux termes sont souvent confondus et pourtant les caractéristiques et résultats obtenus sont très différents.

LE FLUORESCENT

Un élément fluorescent est un élément fluo ou possédant des propriétés réagissant à une lumière ultraviolette appelée  » lumière noire  » (Blacklight en anglais). Exemples : peinture fluo ou encore encre invisible (en savoir plus sur l’encre invisible)

Les rayons ultraviolets de la lumière noire sont absorbés puis émis par les éléments réagissant à celle-ci : c’est ainsi que la fluorescence est visible en lumière noire.

Souvent utilisée en ambiance de soirée, bar ou festival, cette lumière est installée en milieu obscur pour une efficacité optimale.

Une couleur fluorescente :

  • Possède un pigment très lumineux, d’où sa couleur fluo
  • Existe en milieu naturel (certains champignons) et artificiel (gilets de sécurité routière)
  • Est visible le jour
  • Réagit au dispositif de la lumière noire
  • Existe en peinture acrylique
  • Les couleurs récurrentes : jaune, orange, rose, vert, bleu. Existe également en rouge, plus rare en blanc et violet.
  • Certaines couleurs changent de teinte une fois exposées à la lumière noire : le bleu devient plus clair, le jaune verdit, le blanc devient plus bleu.

A noter : Pour qu’une peinture blanche réagisse à la lumière noire celle-ci, doit également être fluo (indiqué sur l’emballage). Un blanc classique devient noir en lumière noire.

Peinture exposée à la lumière noire.

 

Les produits fluorescents :

  • Existent sous formes variées : peintures acryliques, acryliques aérosols, marqueurs de peintures, surligneurs.
  • Appellation : couleur fluo, néon ou reflex
  • Existent principalement en acrylique d’études, peu en extra-fines
  • N’existent pas chez toutes les marques
  • Se trouvent en boutique beaux-arts, magasins spécialisés.

Les marques :

Coup de coeur :

A noter : le marqueur blanc Molotow n’est pas fluo.

 

LE PHOSPHORESCENT

Une peinture phosphorescente est une peinture continuant à émettre de la lumière en pleine obscurité, après en avoir absorbé en plein jour (lumière naturelle ou artificielle).

 

Une couleur phosphorescente :

  • Existe en milieu naturel (exemple : vers luisant) et artificiel
  • Luminescence limitée dans le temps
  • Ne nécessite pas de dispositif comme pour les produits fluos.
  • De jour ou éclairé, le phosphorescent incolore semble transparent, voir blanchâtre.

Les couleurs phosphorescentes bleues et vertes sont visibles et non transparentes si elles sont appliquées en couches épaisses.

  • Se trouve en magasin beaux-arts ou boutique spécialisée (choix plus varié)

Pour une phosphorescence optimale :

  • Bon éclairage naturel ou artificiel, avec exposition prolongée (pour absorber un maximum de lumière)
  • Appliquer en couches épaisses (attention à ne pas altérer les couleurs déjà appliquées)
  • De préférence sur fond clair, notamment pour les gels.

Résultat en milieu obscur.

 

Les produits phosphorescents :

  • Existent en peinture, gel, bombe aérosol.
  • Appellation : phosphorescent, luminescent
  • Choix limité de produits et de couleurs
  • Peu de marques en fabriquent

Les marques :

A noter sur les gels Pébéo :

  • Choix entre plusieurs couleurs et incolore
  • Texture granuleuse au toucher
  • Efficace sur fond clair, en couche épaisse. Peu efficace sur fond foncé.
  • Meilleure phosphorescence en utilisation brut.
  • Lorsque qu’un gel Pébéo est mélangé à une peinture, celle-ci s’éclaircit. Résultat final avec peu de phosphorescence.

Coup de coeur :

L’acrylique aérosol Urban Fine-Art Molotow : diffusion à forte pression, efficace.

Bémol : une odeur forte, utilisation d’un masque de protection recommandée

 

Retrouvez Cynthia Dormeyer :

Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix − un =

15 réflexions au sujet de « Peinture fluorescente et phosphorescente : présentation par l’artiste Cynthia Dormeyer »

  1. Le , galatee a dit :

    Bonjour,
    merci pour cet article qui m’a éclairée si je puis dire. J’ai vu sur le web un tuto pour faire une « lampe », la personne utilisait une peinture « luminescente » pour dessiner des points sur un bocal. Elle le remplissait ensuite d’eau (si j’ai bien compris, elle laissait le bocal à la lumière) et le soir cela illumine la pièce (bon, en utilisation veilleuse j’imagine, pas en lampe de salon).
    Si j’ai bien compris il s’agit donc d’une peinture phosphorescente car je n’ai pas vu de dispositif type lumière noire, mais je peux me tromper j’imagine. Est-ce bien cela ?
    Merci d’avance et bonne soirée

    • Bonjour,

      Je vous remercie pour votre commentaire.

      Je ne connais pas cette technique avec le bocal, je vais effectuer des recherches pour pouvoir vous rendre une réponse précise. Ave-vous le lien du tuto ?
      D’après ce que vous décrivez, oui je pense qu’il s’agit de la peinture phosphorescente, comme vous l’avez si bien dit, s’il n’y a pas de dispositif de lumière noire et que la peinture se voit en milieu sombre il s’agit de la peinture phosphorescente. Je vais faire quelques recherches sur ce tuto de bocal et reviens vers vous.

    • Re-Bonjour,

      J’ai effectué quelques recherches sur des tutos reprenant vos explications. Dans un premier temps, je vous remercie, puisque vous m’avez fait découvrir ce système simple à réaliser et très sympathique.

      Ensuite, pour répondre précisément, il s’agit bien de peinture phosphorescente. Effectivement en si petite quantité , le résultat est plus proche de la veilleuse. Mais sachez que même en grosse quantité la peinture phosphorescente, se verra bien, certes, mais ne pourra jamais éclairer toute une pièce. En tout cas pas à ma connaissance.

  2. Le , pauline a dit :

    Bonjour, je suis ravi d’être tombé sur cet article qui est très bien écrit. Mais j’ai une question à propos de la peinture phosphorescente, je voudrais savoir si cela est possible d’enlever la peinture? Est-on obligé de repeindre par-dessus ? Ou existe-t-il une méthode ? merci

    • Bonjour,

      Je vous remercie pour votre commentaire. Lorsque de la peinture phosphorescente est appliquée, on ne peux pas l’enlever à proprement parlé, du moins pas à ma connaissance.

      Lorsque l’on souhaite repeindre par dessus une toile (si votre peinture est appliquée sur toile) et repartir sur une bonne base, en général on passe un peu de papier à poncer, pour enlever le vernis s’il y en a et les effets de textures etc. Bien entendu si votre peinture comporte du phosphorescent le principe est le même. Je pense qu’avec ce système vous pouvez en enlever une partie. Cela dépend aussi de la couche phosphorescente déposée. Est-ce une couche épaisse ou y a-t-il très peu de peinture ?

      Lorsque j’ai testé les produits mentionnés dans cet article j’ai constaté qu’en repeignant par dessus, le phosphorescent était beaucoup moins visible voir plus du tout visible (peinture phosphorescente appliquée en couche fine/moyenne). En appliquant une bonne couche par-dessus le phosphorescent celui-ci ne devrait plus être visible.

      En espérant vous avoir aidé.

  3. Le , Cédric a dit :

    Bonjour, merci pour la précision de l’article.
    Je suis sur un projet de façade d’ampli. Le support est ajouré (genre moustiquaire) peint en noir mat. Si la peinture fluorescente blanche aérosol est réalisée avec un pochoir, la réflexion de lumière noire sera-t-elle efficace ? (comparée à un travail réalisé sur une surface pleine)

    • Bonjour, je vous remercie pour votre commentaire. Je viens d’effectuer des tests sur des matières laissant passer l’air, type grillage et plastique motifs croisillons. J’ai constaté que le résultat en lumière noire n’est pas altéré. Je précise que pour que ça fonctionne bien, il faut appliquer une couche épaisse ou plusieurs couches fines sur votre support et surtout que l’environnement soit le plus foncé/noir possible : plus l’environnement est plongé dans l’obscurité lorsque la lumière noire est allumée plus le fluo ressort.

      J’espère avoir répondu à votre question. N’hésitez pas à me tenir informé e de votre résultat.

  4. Ping : Démo avec les châssis Honsell Black Cotton par Cynthia Dormeyer - l'Atelier Géant

  5. Ping : Démo avec les châssis Honsell Black Cotton par Cynthia Dormeyer