Comment avoir un chevalet-table pour peindre par Amylee

Si vous aimez le matériel 2 en 1, cet article sur le chevalet Lyre va vous étonner ! Merci Amylee pour le partage de ce dernier coup de cœur.

C’est un chevalet ou une table ? Les deux ! C’est un chevalet transformable en table.

Quelle idée ingénieuse et tellement pratique pour l’artiste!! J’ai eu un gros coup de cœur pour ce nouveau compagnon d’atelier. Je vous en parle ci-dessous.

MABEF, pour les artistes :

L’entreprise italienne MABEF fabrique et distribue à travers le monde des articles en bois pour artistes depuis 1948 : chevalets d’atelier ou de campagne, coffrets pour peinture, palettes, selles de sculpteur, porte-cartons, le choix fait rêver! Chez Mabef, le matériel en bois est de belle facture, il répond aux attentes des artistes (solidité, fonctionnalité et durée de vie).

Cela faisait longtemps que je projetais de me munir d’un bon chevalet vraiment solide mais surtout très pratique. Possédant un petit atelier, j’ai alors craqué pour le chevalet à Lyre M25 de chez MABEF, celui qui a la capacité de se changer en table. La solution parfaite pour ne pas surcharger l’espace de travail.

Utilisé comme présentoir d’exposition ou comme support de travail, le M25 est un véritable couteau suisse d’atelier.

Le Chevalet à Lyre M/25 :

Du matériel que vous pouvez retrouver chez Le Géant des Beaux-Arts – boutique en ligne, magasins ou application smartphone.

Comment ça marche ?

  1. Déplacer de haut en bas les tablettes grâce aux poignées de serrage.
  2. Desserrer les 2 vis papillon arrière pour faciliter le glissement de la navette.
  3. Rabattre le haut du chevalet vers l’arrière pour le plier en table.

Positionnez les montants verticaux afin de former un trapèze, puis resserrez ensuite les vis papillon de la navette (situées maintenant en dessous).

Démonstration avec un tableau :

Toujours placer les tablettes sur la partie haute du chevalet avant de plier l’ensemble.

Pour passer de la peinture au vernissage, ce chevalet est absolument parfait !

On voit bien le trapèze sur cette dernière image.

Les qualités de ce chevalet d’atelier :

  • Jolies finitions, robustesse, fiabilité.
  • Kit facile à monter (Personnellement, j’ai eu besoin de 15 minutes)
  • Transformable en table, peu encombrant, fonctionnement simple.
  • 100% recyclable et écologique.
  • 3 possibilités d’inclinaisons : horizontale, penchée vers l’arrière ou verticale.
  • Possibilité de porter 2 toiles en même temps.

L’entretien :

Il est conseillé d’appliquer de l’huile de lin avec un chiffon doux pour hydrater le bois, faire ressortir son veinage naturel, et éviter les craquèlements.

Les astuces d’utilisation :

Pour protéger le bois des taches de peinture, vous pouvez enrouler les tablettes avec du film étirable.

A NOTER : Le bois reste un matériel “vivant”, il est donc soumis à des contractions ou des dilatations avec les variations de chaleur et/ou d’humidité qui peuvent freiner occasionnellement les parties coulissantes. Pour éliminer ces inconvénients, n’hésitez pas à desserrer plus ou moins les vis et les écrous de blocage.

Mon avis :

Chevalet vraiment très ingénieux et agréable à manipuler. En plus d’être pratique, il est très beau (et le bois sent bon).

Il manque juste 4 petites roulettes dotées d’un frein pour le rendre plus facilement transportable d’une pièce à une autre. Avec ses 2m23, il a besoin de hauteur. Je le vois assez mal prendre ses aises sous les combles ou dans un atelier bas de plafond.

Retrouvez l’artiste peintre Amylee Paris sur :

et retrouvez Le Géant Des Beaux-Arts :

Partager cet article

Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *