Les rouleaux Speedball testés sur plaque en bois Tintoretto par Adrien Faveau

La toile est devenue le support de prédilection de la plupart des artistes peintres, à tel point qu’une toile désigne désormais par métonymie non plus seulement un support vierge à peindre mais également une oeuvre terminée. Elle s’est en effet peu à peu substituée au support bois pour finalement devenir la référence. Il faut dire qu’elle présente de nombreux atouts, légèreté, faible coût, facilité d’utilisation et de montage, possibilité de démonter les toiles et de les rouler…

Pourtant, le bois présente un charme et une façon de travailler qui lui sont propres et qui attirent toujours certains peintres. N’oublions tout de même pas que la Joconde a été peinte sur un panneau de peuplier. Leur surface lisse et rigide permet en outre l’utilisation de rouleaux à encrer.

Destinés d’abord à la sérigraphie, il s’avère que les rouleaux en caoutchouc souple de la marque Speedball offrent de nombreuses possibilités en peinture à l’huile (et autres types de peintures aussi d’ailleurs), notamment sur les supports bois “Tintoretto” de la marque Gerstaecker.

Les rouleaux Speedball testés sur plaque en vois Tintoretto par Adrien Faveau   Les rouleaux Speedball testés sur plaque en bois Tintoretto par Adrien Faveau

DESCRIPTION GÉNÉRALE

TINTORETTO

  • Les panneaux de bois Tintoretto sont constitués de 5 couches de bois de peupliers et de tremble collés à l’aide d’un liant synthétique.
  • Ils sont disponibles en 22 formats différents.

ROULEAUX SPEEDBALL

  • Les rouleaux à encrer de la marque Speedball représentent la référence du rouleau encreur, notamment outre-Atlantique où leur utilisation dépasse le cadre de la sérigraphie puisque de nombreux peintres les utilisent.
  • Utilisation possible avec la peinture, qu’il s’agisse d’huile ou d’acrylique.
  • Disponible en plusieurs largeurs, de 1,5 pouces (3,75 cm) à 6 pouces (15,24 cm).
  • Rouleaux en caoutchouc souple, qui permettent d’épouser parfaitement la surface du support, à condition qu’elle soit lisse et rigide, d’où l’intérêt de coupler cet outil avec le support bois Tintoretto.

Les rouleaux Speedball testés sur plaque en bois Tintoretto par Adrien Faveau

PREMIER REGARD

ROULEAUX SPEEDBALL

  • Les couleurs vives et la simplicité du design de ces rouleaux leur donnent un côté ludique, presque enfantin.
  • Si l’on connaît un peu les rouleaux à encrer, ce qui surprend de prime abord lorsque l’on fait rouler la version Speedball de l’outil sur un support rigide et qui le différencie des autres, c’est sa douceur et sa facilité de prise en main. Le caoutchouc souple amortit le roulement et celui-ci se déplace sans aucun bruit sur le panneau de bois.

UTILISATION

ROULEAUX SPEEDBALL

  • Multiples effets d’aplats et de glacis intéressants en fonction du degré de dilution de la peinture.
  • Ce rouleau étant très différent d’un rouleau en mousse, la quantité de peinture déposée est bien moins importante. En effet, le caoutchouc n’absorbe rien et les aplats donnent volontiers un aspect de transparence, à moins que l’on ne surcharge volontairement le rouleau pour avoir un effet d’opacité, mais l’intérêt de l’outil dans ce cas est à mon sens moins fort.
  • Possibilité de retirer de la peinture si l’on passe le rouleau sec sur de la peinture encore fraîche. Le rouleau ne pouvant alors pas déposer de peinture, il en retirera.
  • Possibilité d’utiliser la tranche du rouleau comme un shaper en silicone.

Les rouleaux Speedball testés sur plaque en bois Tintoretto par Adrien Faveau

DANS MON CAS PERSONNEL

Je préfère les supports lisses et rigides et privilégie pour cette raison le bois lorsque je peins. Je trouve également ce support plus chaleureux, le bois est à la base un élément vivant, et j’aime cette idée de nature. C’est aussi pour cela qu’il est souvent très contraignant à travailler car il évolue avec la température et l’hygrométrie. Il est donc essentiel d’avoir des supports bois de bonne qualité.

Le bois doit être suffisamment sec et surtout renforcé par un cadre de section importante qui le maintiendra à plat. Le piège est souvent de vouloir contraindre le panneau pour qu’il ne puisse pas travailler, or, il est normal qu’il travaille. Aussi le cadre doit ménager un certain jeu qui permettra au panneau de jouer légèrement sans que le tableau entier ne se vrille si le cadre l’en empêche.

Toutes ces conditions sont respectées sur les châssis “Tintoretto” qui peuvent vous permettre de découvrir facilement sans autres soucis que votre art peut s’exprimer sur un support qui ouvre d’autres perspectives.

Les rouleaux Speedball, eux, permettent une alternative aux couteaux ainsi qu’aux rouleaux en mousse que l’on utilise parfois en peinture. Ils ne s’adaptent pas forcément à tous les styles picturaux mais proposent eux aussi une nouvelle expérience de peinture et enrichissent la palette d’outils à disposition du peintre.

Retrouvez tous les articles d’Adrien Faveau en cliquant ici !

Suivez l’artiste peintre Adrien Faveau sur les réseaux sociaux suivants :
Facebook – Instagram – Twitter

Et sur son site internet : www.adrienfaveau.com

Retrouvez Le Géant Des Beaux-Arts :

Partager cet article

Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *