Peinture Fluide: Technique de l’Acrylique Pouring par Amylee

Vous avez été nombreux à nous parler de la technique de la Peinture Fluide sur les réseaux sociaux du Géant des Beaux-Arts, et nombreux à vouloir en connaître la recette. Amylee nous montre les étapes à suivre pour facilement créer des effets surprenants !

Avez-vous envie d’art abstrait, de créations à la peinture acrylique, d’applications en coulées aléatoires, d’accumulations de cellules, d’écailles colorées… et cela sans même utiliser un pinceau ?

Connaissez-vous la technique de la Peinture Fluide (Acrylic Paint Pouring en anglais) ?

La technique est ultra facile ! Le secret est d’associer de la peinture acrylique à du médium de lissage et de l’huile de silicone, et hop, le tour est coulé ! Heu, je voulais dire « joué » évidemment.

La recette titille votre curiosité ? Je vous l’explique dans la démonstration ci-dessous.

1/ Le matériel

OPTIONNEL :

Du matériel que vous pouvez retrouver chez Le Géant Des Beaux-Arts : magasins, boutique en ligne, application smartphone.

2/ La recette pour doser la couleur

  • Réservez un verre par couleur et dans chaque verre mélangez :

1/3 de Médium de Lissage (ML)

+ 1/3 de Peinture Acrylique (PA)

A NOTER : Dans chaque verre, mélangez bien le médium à sa couleur. J’ai sélectionné le blanc pour le fond de mon tableau. Je lui réserve donc le gros gobelet. Les 3 autres vont me servir pour les effets et les motifs.

+ Gouttes d’eau

Le troisième tiers est pour l’eau. L’important est d’obtenir une consistance qui file avec la spatule. Il faut donc bien doser l’eau à l’aide de la pipette, et toujours mélanger tout en vérifiant que la peinture file. Si la peinture reste épaisse il faut rajouter de l’eau.

+ Gouttes de Silicone

Dans chaque verre contenant le mélange coloré (ML+PA+H2O), ajoutez des gouttes de Silicone (S).

A NOTER : Plus il y a de silicone dans le mélange et plus les cellules (écailles ou alvéoles) seront nombreuses et petites. Dans cette démonstration, je mets seulement 1 à 2 gouttes pour conserver un motif à larges écailles.

  • Gobelet rose, gobelet jaune = 2 gouttes d’huile de silicone + léger mélange
  • Gobelet bleu = 1 seule goutte d’huile de silicone + léger mélange
  • Gobelet blanc = zéro silicone

Laissez poser les gobelets 10 minutes pour dissiper les bulles d’air provoquées par le mélange.

3/ Le poste de travail

Attention, ça va couler, je mets alors mes gants !! J’installe mon poste de travail au-dessus d’une bassine recouverte de film étirable (je gagne ainsi du temps au nettoyage).

A NOTER : Autre petite astuce, je tends 2 ficelles (voir photo ci-dessous) pour placer le châssis en lévitation et faciliter ainsi l’écoulement de la peinture sur les côtés.

4/ Remplissage du gobelet de travail

Mon gobelet de travail est le gros gobelet remplit de peinture blanche. Je verse maintenant toutes les couleurs comme pour dessiner une fleur.

Les couleurs versées doivent rester en surface et ne pas disparaître dans le blanc. Si vous obtenez l’effet inverse c’est que la peinture est trop fluide.

5/ Verser la couleur sur la toile : 2 techniques

  1. Le « FLIP CUP«  est la technique la plus courante. Cela consiste à poser la toile sur le gobelet (comme un couvercle) puis de retourner l’ensemble. Laissez poser ensuite plusieurs minutes pour faire descendre la peinture, et ôtez le gobelet.

  2. AUTRE TECHNIQUE – Versez délicatement le contenu du gobelet sur la toile. Cette technique permet de diriger plus facilement l’écoulement et le placement les couleurs.
    A NOTER : Une fois la peinture déposée sur la toile, dirigez-la vers les 4 coins en penchant plus ou moins la toile. Le but étant de la recouvrir entièrement  jusqu’aux tranches.

6/ Créer des cellules

Les plus grosses cellules vont apparaître lors du Flip Cup, et durant les coulées tant que la toile est manipulée.

OPTIONNEL : On peut accentuer l’apparition de petites cellules en chauffant certaines parties de la peinture (encore fraîche) à l’aide d’un petit chalumeau (flamme à 10cm de la couleur). A vous de doser le chalumeau selon l’effet souhaité.

7/ Séchage & nettoyage

Laissez sécher le tableau pendant 1 journée (voire 2 ou + si le mélange est très épais). Évitez les courants d’air pouvant déplacer les poils et les poussières. Lavez l’ensemble du matériel à l’eau et au savon de Marseille.

8/ Mes résultats en images

C’est aquatique, c’est organique… L’effet est fantastique !

Retrouvez l’artiste peintre Amylee Paris sur :

et retrouvez Le Géant Des Beaux-Arts :

Partager cet article

Votre avis nous interesse !

Répondre à Daniela du Géant des Beaux-Arts Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 1 =

47 réflexions au sujet de « Peinture Fluide: Technique de l’Acrylique Pouring par Amylee »

  1. Le , Carole a dit :

    Super !
    Justement en recherche d’informations pour le « pouring ». Dosage et matériel.
    Je vis à Montréal, mais originaire de la région Rhône Alpes.
    J’ai problème à trouver l’huile de silicone ici par contre, même chez DeSerres rien. Prochaine étape c’est la quincaillerie ou les gros magasins de bricolage comme Casto en France (ici : Rona l’entrepôt ou encore Home Dépôt).
    Merci pour la belle fiche technique ! 🙂

    • @Carole : je crois savoir qu’en Amérique l’huile de silicone est vendue en bombe aérosol. Elle a les mêmes propriétés que l’huile liquide. Tu en trouveras certainement dans les magasins de bricolage et aussi autour du matériel cycliste car cette huile est un très bon lubrifiant pour les chaînes de vélo.
      Si tu as l’occasion d’aller en France, sache que le Géant des beaux-Arts propose cette huile en version liquide, cette dernière reste alors plus facile à doser que l’huile en spray.

    • Le , andre a dit :

      bonjour, sur plusieurs blog américain, ils utilisent également de l(huile pour cheveux, sinon tout ce qui est pour graisser les serrures et chaines de vélos.

  2. Le , perdriolle a dit :

    Superbe fiche technique!

    Quelques questions toutefois: Peut-on peindre par dessus pour ajouter des motifs, malgré le silicone?

    Peut -on vernir ou résiner?

    Encore bravo pour cette présentation

    • @Perdriolle: J’ai constaté avec la pratique que s’il y a trop d’huile de silicone dans le mélange au séchage, la peinture aura une surface très grasse. L’huile ressort par les micro-perforations de la peinture acrylique.
      C’est possible de peindre, de vernir ou d’appliquer de la résine sur cette peinture si le toucher au séchage n’est pas trop huileux.
      Astuce : pour diminuer ce côté huileux, tu peux après séchage COMPLET de la peinture, disposer du sopalin ou du papier de soie sur les endroits trop gras. Le papier permet d’estomper le surplus d’huile et ensuite la peinture et le vernis adhèrent mieux.

  3. Le , Carine GOFFINET a dit :

    Magnifique, merci pour ce partage bien détaillé étape par étape, de cette technique qui sur You Tube est parfois donnée trop rapidement.
    Je compte la tester sans tarder!.

    • @Carine G: Merci 😀 J’ai essayé d’être claire et précise car j’avais constaté que ce n’était pas évident avec les vidéos publiées sur YouTube.
      Dans cet article mon dosage est basé sur un petit format. C’était plus facile pour la démo et les photos. Pour un tableau plus grand le dosage sera évidemment différent.
      Je conseille de prendre le coup de main d’abord sur du petit format avant de se lancer sur du grand.

    • @Cournault : Je n’ai pas essayé avec une autre huile végétale. Il va falloir que je teste!
      En attendant, si un lecteur passant par là a déjà testé qu’il n’hésite pas à partager ici. On progresse toujours plus vite quand on connecte plusieurs cerveaux ! 😉

  4. Le , CHABOT Monique a dit :

    Enfin une explication en français contrairement à la majorité sur Youtube qui sont en anglais.
    J’ai à plusieurs reprises tenté de commander du Medium de Lissage mais malheureusement non en stock et lorsque je reçois l’info comme quoi il est disponible, le temps de faire le nécessaire et déjà plus stock .
    Concernant le silicone je ne savais pas qu’il s’agissait de l ‘huile donc je prends note.
    Merci pour ces explications claires.
    Dès que j’ai les produits je me lance.

  5. Le , dorveaux a dit :

    Le résultat est beau mais en tant qu’artiste, je n’aurai pas l’impression de me creuser la tête, de travailler, d’en être fier. Peut-être pour les enfants, les débutants ou des u public plus fragiles.
    c’est dommage…

    • @Dorveaux: Excellent commentaire, il va me permettre d’étoffer un peu le point que tu soulèves.
      On reconnait un artiste a sa liberté d’expression, sa curiosité, sa folie créatrice, à son enfant intérieur, à sa façon de penser différemment. C’est ce qui rend le métier d’artiste peintre si merveilleux.
      Je te donne mon avis personnel ici. L’artiste (qu’il soit débutant ou confirmé) ne doit surtout pas brider son envie créative même si la technique utilisée est « simple ».
      Pourquoi toujours faire compliqué.
      J’adore regarder un tableau de Botticelli autant qu’un tableau de Pierre Soulages (surtout en vrai). Pourtant Soulages n’utilise que du noir dans ses tableaux, Yves Klein que du bleu, et que penser de Buren qui peint des lignes verticales ?
      Si des artistes comme eux n’étaient libres dans leur création, il n’y aurait pas eu les boîtes Brillo de Warhol, ni l’urinoir de Duchamp, ni Christo emballant des monuments. Et Malevitch qui a peint un carré blanc sur fond blanc ! Cet homme est génialement fou ! C’est un artiste!

      La fierté pour un artiste ne s’acquière pas dans la technique car ça c’est juste de l’apprentissage, de la répétition de gestes maitrisés, de l’automatisme.

      La fierté pour un artiste c’est de connecter des personnes autour de son œuvre. Une œuvre qui va développer chez un public des émotions, des réflexions, du sens, des idées.
      Je pense que Mozart n’était pas fier de se savoir divinement bien jouer de la musique, ce qui le rendait fier c’était surtout de pouvoir rassembler du monde autour de ses opéras, et ses sonates car ça c’est puissant ! Faire bouger un public, c’est le plus cadeau qu’un artiste puisse recevoir, tu ne penses pas ?
      Peu importe la manière que l’artiste utilise pour y arriver. Si sa création te parle, développe des sensations en toi, t’hypnotise au point de te clouer sur place où je ne sais quoi d’autre. Tu ne regarderas plus la technique mais juste l’effet que l’œuvre provoque en toi.

  6. Bonjour
    Juste magnifique et super bien expliqué et enfin une démonstration avec matériels à utiliser ….juste une petite informations supplémentaire peut on utiliser du vernis colle ou simple vernis pour la finition pour garder les tableaux dans le temps .Merci de votre réponse.

    • @Angélique G: Merci beaucoup, tes encouragements me vont droit au coeur. 🙂
      Si j’ai bien compris, tu souhaites appliquer du vernis de finition par dessus ta peinture terminée?
      C’est possible si la surface de ta peinture n’est pas trop grasse. L’huile de silicone ressort à la surface au séchage. Il faut donc ôter cette huile avant d’appliquer le vernis sinon celui-ci ne tiendra pas et risque de cloquer dans le temps.
      Dans les commentaires plus haut, tu trouveras plusieurs astuces pour atténuer l’huile en surface 😉

  7. Ping : Douceur Rose – gauchepatte

    • @Sculino : Oui je sais, le médium Liquitex n’est pas au budget de tout le monde.
      Il y a certaines colles blanches qui peuvent faire l’affaire mais pour l’instant je n’ai pas trouvé la bonne marque et mes dernières expériences n’ont pas été assez convaincaintes.
      En attendant si un lecteur passant par là a la solution qu’il n’hésite pas à partager avec nous ici! merci 🙂

  8. Le , Chamoreau a dit :

    Pour info qui peut etre intéressant j’ai mélangé 2 couleurs dans un pot du vert et du jaune avant d’ajouter le médium et l’eau,j’ai obtenu en résultât différents verts sur la toile.malheureusement ma
    Préparation n’était pas assez liquide….. Il faut vraiment que la préparation file. Je suis néanmoins satisfaite pour une première .
    Bon courage à vous tous

    • @Chamoreau : Perso j’arrive à de meilleurs résultats quand la peinture file.
      Si elle goutte trop, les couleurs ont tendances à se mélanger rapidement au lieu de créer des cellules en séparant les couleurs.

      • Le , mireille a dit :

        bonjour je teste depuis la rentrée cette méthode de peinture et je m’éclate..j’aimerai savoir à quoi correspond le floetrol…
        j’utilise actuellement de l’acrylique+ colle Cléopatre+ silicone + l’eau .
        pour la colle Cléopatre, il faut mettre un peu plus d’eau, la colle est très épaisse.

        vraiment j’invite à tous les artistes à essayer ce mode de peinture…ça vide l’esprit, cet exercice accopagné de musique ZEN, c’est un palisir.

  9. Le , Elise a dit :

    Bonjour,

    J’ai une question par rapport à votre technique. Moi quand je le fais, il y a des mini points qui se forment dans ma peinture et aucune grosse cellule ne se composent. J’ai encore du mal à avoir la texture ideale de peinture, j’ai tendance à mettre trop d’eau ou pas assez. Est-ce à cause de ça ?
    De plus, J’ai utilisé du « lubrifiant en silicone » en spray, je ne sais pas si cela fonctionne.

    En tour cas merci pour ce tuto, votre blog m’a fait découvrir cette technique et j’en suis fan !

    • @elise: personnellement quand je n’ai pas de cellules qui se forment, c’est que j’ai mis trop de silicone.
      Après, il me sera difficile de t’orienter car je n’ai pas tous les paramètres, les dosages exacts utilisés et la consistance que tu obtiens.
      Sans image ce n’est pas toujours évident.
      Le spray en silicone fonctionne pareil, il est juste moins facile à doser.
      Cette technique s’apprend avec la répétition et les essais. Ne te décourage pas si tu n’obtiens pas vraiment les effets attendus aux premiers coups d’essais. L’aléatoire est aussi la partie fun du pouring.
      Au début entraine-toi sur des petites surfaces.
      ASTUCE/ les dessous de verre carrés en plastique ou bois (d’épaisseur 5mm ou 1cm) qu’on trouve dans les petites boutiques gadgets et decos pas chères peuvent être utiles. Ces dessous de verre s’achètent par paquet de 4 ou 6 pour 1 ou 2 euros. Ce sont de super supports pour s’entraîner.
      S’ils sont un peu trop lisses, tu donnes juste un coup de papier de verre avant d’appliquer ton mélange peinture. Une fois que tu as le coup de main, tu passes alors sur de la vraie toile ou un support bois. Il y a toute une belle gamme chez le GDBA!

  10. Le , Lafargue annie a dit :

    Pour ma part jj’ai testé plusieurs fois la technique sans arriver à créer des cellules. Je penses que mon mélange n’est pas très équilibré, je vais essayer d’après vos explications qui sont vraiment très claires.

  11. Le , Lilie a dit :

    bonjour ! J’ai une question technique. Est ce normal que la peinture craque lors de la
    Sèche ? Moi ça m’a fait des grosses fissures :/

    • @Lilie : Si la peinture craque, c’est qu’il y a surdosage d’eau, d’huile, cela peut-être aussi la qualité de la peinture. (Je sais que certaines peintures murales – qui sont aussi des acryliques – vont parfois plus craqueler que les peintures d’artistes), cela peut venir de le qualité de l’apprêt ou de l’absence d’apprêt, de trop dépaisseur de peinture à certains endroits, de l’emplacement de ta créa durant son séchage (trop rapide dans un lieu surchauffé) ou au contraire dans un lieu trop froid.
      Il me faudrait plus de détails pour vraiment bien solutionner ton problème de grosses fissures. Je suis dans le flou pour te répondre précisément, je suis désolée. J’espère qu’en même t’avoir un peu orientée ! 😀

  12. Le , Estalles a dit :

    Bonjour
    J adore faire de l’acrylique pouring par contre j utilisé beaucoup de blanc pour couler sur mes toiles avant de mettre mes autres couleurs. Peut on utiliser de la peinture acrylique pour mur et plafond cela reviendrai bien moins onéreux.
    Pour les personnes qui lirait mon message, j utilisé de la peinture des magasins de bricolage qui coûte bien moins cher que LIQUITEX et qui a le même pouvoir.

    • Le , Daniela du Géant des Beaux-Arts a dit :

      Bonjour,

      Merci pour l’intérêt que vous portez à nos produits. Nous avons demandé à Amylee qui n’a pas fait le test de la peinture acrylique murale dans la technique du pouring. En revanche, elle précise qu’à l’époque où elle était étudiante en art, il y a plus de 20 ans elle utilisait beaucoup cette peinture pour les même raisons que vous. Maintenant elle constate que ses toiles d’école ont des micro fissures et des craquelures. Pourtant il y avait un apprêt de maintien sous la peinture et les conditions d’entreposage ont toujours été respectées.
      Amylee pense que cela vient sûrement du support lui-même : la toile (de la fibre) joue plus (se dilate, se rétracte avec l’air ambiant) alors qu’un mur de brique ne bouge jamais dans le temps (à part si le lieu subit une inondation).
      A son avis, la peinture murale doit avoir une élasticité différente, et donc elle aurait tendance à fissurer sur un support souple, et « mouvant » comme de la toile. Personnellement Amylee préfère travailler avec de la peinture artiste pour ne pas avoir à gérer ce type de problème avec un client ou un galeriste plus tard.
      Vous pouvez trouver de la peinture acrylique en gros pot ou en bouteille chez Le Géant des Beaux-Arts. Au lieu d’utiliser de la fine ou extra fine, vous pouvez prendre du blanc en qualité étude (moins cher).

      Nous sommes à votre disposition pour plus de détails.

      Bonne journée, Daniela du Géant des Beaux-Arts avec l’aide d’Amylee

  13. Le , Anny a dit :

    Bonjour

    Quelle différence entre le médium de coulage et dw lissage. Doit on absolument mettre le médium de lissage ou on peut mettre juste de l eau !?

    • @anny: si tu ne mets que de l’eau, ton mélange aura une texture semblable à l’encre. C’est le médium de lissage qui rend la texture possible dans cette technique. Médium de coulage ou lissage, c’est la même chose.