Pas-à-pas d’Aurélie des Croqueuses de Paris aux marqueurs ILA

Après une matinée studieuse (et gourmande) à L’OisiveThé, Les Croqueuses de Paris filent vers le quartier des Peupliers. Nous découvrons avec enchantement la rue Dieulafoy : de pimpantes villas couleurs pastel s’y alignent comme des perles…

Mais le soleil cogne fort. Nous décidons d’abandonner ces maisons de poupées pour aller dessiner à l’ombre, deux rues plus haut. Qu’à cela ne tienne, de retour au frais de l’atelier, je ne peux résister à ces villas parisiennes mignonnes « à croquer » : c’est pourquoi je vous propose cette démo « pas à pas » pour en faire une illustration façon « carnet de voyage ».

Pour réaliser cette illustration, Aurélie a utilisé :

ÉTAPE 1 : Croquis et encrage

  1. À l’aide du crayon de couleur Dark indigo, je commence mon croquis de manière légère sur une feuille de papier layout, en tenant compte des proportions de mon carnet, de manière à pouvoir le coller ensuite dedans. Attention, la maison ne doit pas prendre toute la surface du carnet, mais les deux tiers (afin de laisser apparaître d’autres collages en fond).
  2. Une fois mes traits sûrs, j’encre avec le feutre Pigment Liner Staedtler.
  3. Si nécessaire, je gomme les restes de crayon une fois l’encrage terminé.

ÉTAPE 2 : Mise en couleur aux feutres à alcool

Pour la couleur, je commence par remplir les grandes surfaces en utilisant le côté biseauté du feutre. Attention, il faut exécuter rapidement cette tâche afin que le feutre ne fasse pas de marque, tout en étant soigneux. Pour la première maison bleue j’utilise le Promarker couleur « vert thé » sur la façade. Pour le reste, j’utilise des feutres I Love Art : A105 pour le toit et A106 pour les ombres du toit et les fenêtres.

GRANDES SURFACES : Pour les grandes surfaces, les faire d’une traite en allant toujours dans le même sens de haut en bas avant que cela sèche. Comme le temps de séchage est court, il faut exécuter la colorisation entière de la surface couleur par couleur avec le côté le plus large du feutre.

OMBRES : Pour l’ombre du portail, je les marque par à-coups en reprenant le même feutre (A108) et non de manière fondue pour donner un peu de texture. Je crée les ombres de la façade avec un gris bleuté (A100), en plaçant les ombres à gauche des éléments.

Étapes pour un joli dégradé :

  1. Afin de gagner du temps et éviter que cela ne sèche trop vite, débouchez vos feutres avant de les utiliser.
  2. Pour mieux fondre deux couleurs (pour les ombres et reflets du toit par exemple), faites la transition entre deux valeurs proches d’une même teinte (gris clair / gris moyen).
  3. Commencez par le clair en grande surface, puis le plus foncé pour les ombres, puis reprenez le clair pour faire la transition entre les deux passages.
  4. Vous pouvez également utiliser le blender pour fondre les couleurs en le passant après sur toute la surface, mais celui-ci altérera un peu les couleurs et les diluera, mais peut donner un effet sympa.

FEUILLAGES : Je réalise ensuite le remplissage des feuillages avec le côté pointe fine du feutre (A41 pour le feuillage foncé, A26 pour le clair). Je nuance le feuillage clair en passant une seconde couche d’encre à certains endroits pour foncer et donner du relief. Je crée de nouveaux feuillages pour étoffer un peu, directement avec la pointe fine du feutre. Ce feuillage est à motif de branchages et non de feuilles en remplissage, afin de donner un peu de légèreté et variété.

BRIQUES : Pour la partie en briques, je commence par remplir avec le feutre rose clair (A82) puis viens par-dessus dessiner de petits rectangles à intervalles afin de créer les briques (A87).

FENÊTRES : Avec le même feutre que pour les ombres du toit (A106), je viens remplir les ombres des vitres des fenêtres en mettant de la nuance pour les reflets. Je repasse pour les endroits plus foncés. Avec le gris clair (A100) je crée les pointillés du volet et les rayures des paravents de fenêtres.

ÉTAPE 3 : Les finitions au crayon de couleur


Afin de donner plus de corps et de relief au dessin, je crée les motifs des tuiles du toit et rehausse quelques ombres avec le crayon de couleur Dark indigo Polychromos. Je repasse également sur les bords de la partie briques, les intérieurs de fenêtres, les ombres de bordures du portail et quelques feuillages. Le crayon de couleur va donner un peu de profondeur au feutre.

ÉTAPE 4 : Répéter l’opération pour d’autres maisons

Afin de produire les maisons à même échelle et de gagner du temps, je prends mes repères avec le modèle déjà réalisé. Je place le dessin en dessous d’une nouvelle feuille de papier layout et je viens retracer la structure principale (façade, toit, emplacement des fenêtres et portes) toujours avec le crayon de couleur Polychromos en teinte Dark indigo. Le papier layout étant fin, cela permet de voir le dessin dessous par transparence.

Je reproduis ensuite les mêmes étapes (1, 2 et 3) pour chaque maisonette : encrage au Staedler, mise en couleur au feutre à alcool, finitions au crayon couleur Polychromos, en changeant juste quelques détails pour personnaliser la maison (couleur de façade, feuillages et portail différents…)

Autres modèles de maisons (et couleurs associées) :

La maison jaune :

  • Le feuillage : Je réalise un feuillage touffu et foncé sur la gauche tandis qu’à droite un grand rosier jaune vif parcours le tour de la fenêtre du bas. De petits feuillages avec petites fleurs blanches grimpent du dessus de la fenêtre jusqu’à la porte.
  • La façade : Je réalise la façade en jaune pastel (A28) avec des ombrages jaune plus profond (A96). Lors du dessin, j’ai réalisé des pierres de bordures blanches au lieu de l’encadrement en liseré blanc sur les bords de la façade et également un encadrement blanc en pierres autour de la fenêtre du haut.
  • Les ombres/reliefs : Je réalise les ombres du feuillage sur le portail en utilisant le même feutre (A56) mais en repassant plusieurs fois pour créer un bleu plus profond ; j’en fais de même sur le feuillage touffu avec le même vert (A41) pour intensifier certaines parties. Pour les pierres de bordures de façade, je crée de petites textures aléatoirement dessus pour donner du relief avec le crayon de couleur dark indigo.

La maison ocre :

  • Le feuillage : Je réalise un feuillage touffu vert clair (A22) débordant sur le portail et le coin de la fenêtre du bas, mais également une plante grimpante sur la façade (élements ajoutés directement au feutre avec la pointe fine A41)
  • La façade : Pour la fenêtre du bas, je dessine une petite balustrade à colonnes. Il n’y a aucun rideau aux fenêtres. En revanche, j’ajoute une murette et des colonnes au portail.
  • Ombres et reliefs : Je crée les ombres des parties blanches (liseré blanc façade et fenêtres) avec le gris clair A103 et également celles du feuillage sur la murette que je viens ensuite réhausser avec le crayon de couleur dark indigo. Pour les ombres de la façade, je repasse par endroit une deuxième couche de couleur avec un orangé plus foncé (A99) que je viens intensifier avec le crayon de couleur dark indigo. J’ajoute également de petites ombres aléatoires sur la façade pour créer de la matière.

ÉTAPE 5 : Découper et coller !

Une fois les maisons terminées, je découpe à l’aide des ciseaux en suivant les contours.

Je prends soin de ne pas découper sur la bordure pile du dessin, mais de laisser un petit liseré blanc d’un ou deux millimètres.

Sur mon carnet, j’encolle des papiers anciens de récup’ sur le fond de la page avec le pinceau spalter et le vernis colle. J’y encolle par dessus les maisons découpées préalablement en superposant les feuillages débordants, si nécessaire.

Étapes pour un bon collage :

  1. Pour le collage, bien étaler et étirer la matière, sans surplus avec un mouvement de l’intérieur vers l’extérieur sur toute la surface, en dépassant pour qu’il y en ait jusqu’aux bords.
  2. Lors du collage du dessin sur le papier, commencer par appliquer un bord tout en marouflant avec la main au fur et à mesure de l’application pour que les papiers adhèrent.
  3. Finir par maroufler tout le dessin de l’intérieur vers l’extérieur afin de chasser les dernières bulles d’air. Bien insister sur les bordures.

Voilà, c’est terminé !

Mon avis sur les marqueurs à alcool I Love Art : ils offrent une belle gamme de couleurs très variées, idéale pour débuter avec le feutre à alcool. Le pack de 80 feutres est très avantageux et peut se partager à deux, comme nous l’avons fait avec Véronique.
À l’unité, il reste parmi les moins chers avec un bon rapport qualité prix. Côté utilisation, ils sont très pigmentés, parfois un peu trop, donc attention à mettre une feuille cartonnée au dos de votre feuille afin que l’encre ne transperce pas sur plusieurs pages si vous l’utilisez directement sur votre carnet, cela pourrait tacher vos dessins plus loin car le papier n’est pas adapté. Je vous recommande toutefois d’utiliser le papier layout qui permet une meilleure application du feutre (et évite de transpercer sur la feuille du dessous). Si vous voulez avoir vos dessins aux feutres dans votre carnet, utilisez la technique du découpage-collage comme dans le tuto, en créant des fonds préalablement (en collages, à l’aquarelle, peinture, écriture… variez !)

Conseils d’utilisation :

  • Créez-vous un nuancier de vos couleurs avec les références (noms et numéros), cela vous permettra de vous repérer plus facilement dans le choix et associations de couleurs car certaines pastilles sur les feutres ou descriptions ne correspondent pas tout à fait à la couleur du feutre.
  • Rangez de préférence vos feutres à l’horizontale afin de bien conserver l’encre de chaque côté du feutre.

EN RÉSUMÉ

Inconvénients :

  • Un peu difficile à ouvrir (mais pas de risque que le feutre se débouche dans la trousse !)
  • Certaines couleurs sur la pastille (mais peu dans l’ensemble des 80 proposées) ne correspondent pas à la couleur réelle – référez-vous à votre nuancier !

Avantages :

  • Bon rapport qualité/prix, idéal pour débuter.
  • Peu cher à l’unité, idéal pour se composer une belle gamme de couleurs variées même avec un petit budget.
  • Bon choix de couleurs.
  • Bien pigmentés.
  • Modulables : selon le nombre de passages on peut intensifier et moduler les couleurs.
  • Pratique : pastilles de couleur avec numéro de référence des deux côtés du feutre (contrairement aux ProMarker qui ne l’ont que d’un côté).
  • Un pack complet de 80 feutres à bon prix par rapport à d’autres marques (qui peut facilement se partager à deux) pour se faire plaisir.

Retrouvez les autres articles des Croqueuses de Paris ici !

Retrouvez Aurélie Pedrajas sur :

Retrouvez Les Croqueuses de Paris sur :

Retrouvez le Géant des Beaux-Arts :

Partager cet article

Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *