Autoportrait sur toile par Marthe-Camille

Découvrez ci-dessous l’article de l’autoportrait sur toile par Marthe-Camille !

J’ai souhaité cette fois-ci tenter l’expérience de peindre sur toile. Et pour corser l’expérience, j’ai tenté un autoportrait ! Je vous l’ai dit, ma vie est très tournée autour du violoncelle en ce moment, c’était donc l’occasion parfaite. Vous savez que mon violoncelle est mon fidèle compagnon et j’ai tenté de me représenter en train de jouer et d’exprimer l’émotion qu’engendre la musique.

Matériel et impressions

  • la caisse américaine Uno : une petite dimension (27x 5cm) car c’est la première fois que je peins sur toile et je ne souhaitais pas m’attaquer à un trop grand format.
  • le châssis entoilé en lin : ce châssis classique est très facile  à utiliser et d’un très bon rapport qualité/prix. Le choix entre lin ou coton est affaire de goût (et de prix) mais j’ai été très séduite par la matière et la facilité d’utilisation.
  • l’huile de colza Artisan : en tant que jeune maman, c’est le produit idéal. Il a l’intérêt d’être soluble dans l’eau et inodore. J’en ai parlé dans de précédents articles car c’est un vrai coup de cœur : elle se nettoie à l’eau et au savon (avouez que c’est pratique), ce qui évite le recours aux solvants (donc très sain pour l’environnement de mon petit).
  • le crayon pastel Conté : juste parfait !

Ma réalisation étape par étape

J’ai commencé les grands traits de mon esquisse avec un crayon pastel noir. Ce n’est peut être pas très académique mais je suis ravie d’avoir découvert ce crayon car c’est une mine noire à base de fusain, soluble dans l’eau ce qui permet de l’estomper et très agréable à utiliser.

Puis la couleur.

J’ai privilégié, entre autres, les couleurs terre de sienne brûlée, Terre ombre brûlée, et l’orange cadmium clair.

J’ai fini avec quelques traits du crayon pastel noir. J’ai souhaité conserver cette première « oeuvre » (soyez indulgents, je suis débutante) et comme j’ai accroché plusieurs photos en noir et blanc encadrées de noir, j’ai choisi de l’encadrer avec une caisse américaine Uno Noir dont j’ai pu voir plusieurs utilisations dans des galeries. Très sobre, cela met en valeur la toile.

Retrouvez l’artiste Marthe-Camille sur :

et retrouvez le Géant des Beaux-Arts :

Partager cet article

Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *