Rendez-vous avec Alexis Le Borgne

1) Qui êtes vous?
 
Je m’appelle Alexis Le Borgne, né le 09/12/1995, autodidacte, passionné de dessin depuis tout petit, je découvre la peinture en 2010 grâce à un Aquarelliste. Actuellement lycéen, je me dirige vers des études d’Arts Appliqués pour une formation en graphisme et ainsi, avoir un métier à côté de la vie d’Artiste. Encouragé par ma famille, mes amis, les personnes au fil des rencontres ainsi que par les étudiants, cela motive ma passion ainsi que mon travail artistique. Je tiens d’ailleurs à les remercier chaleureusement ! 
 
 
2) Racontez nous votre pratique, votre art.
 
Le dessin au crayon, la gouache, l’acrylique, l’aquarelle, le pastel sec…etc sont des médiums avec lesquels j’aime travailler, explorer et découvrir les possibilités qu’ils possèdent. Mon Art se traduit avant tout par la passion, le partage, la découverte… Je recherche toujours de nouvelles choses, des atmosphères, des ambiances, des sujets variés, les couleurs, autant d’ingrédients qui procurent épanouissement dans son cheminement personnel. Quand j’aborde un nouveau tableau, je procède toujours d’une façon différente… surtout en aquarelle. Capturer l’essentiel du sujet que ce soit la texture au crayon, la lumière en aquarelle ou bien les deux au pastel…
 
Ombre et Lumière, Aquarelle 46×61
 
Au début, c’était la période figurative, puis abstraite, et maintenant, un mélange des deux. J’ai surtout avancé, accumulé de l’expérience grâce aux concours. Cela permet de s’évaluer soi-même par rapport aux autres artistes mais surtout d’avoir des avis extérieurs, c’est une chose très importante. Le travail s’améliore lorsque la passion est stimulée. Il faut savoir accepter ses faiblesses, être ouvert aux critiques (surtout faire le tri), se remettre en cause… Je suis très exigeant dans mon travail, c’est l’œil qui évolue au fur et à mesure de la progression.
 
Je ne reste pas tellement fidèle à une technique, quand un sujet me tape à l’œil, l’oeuvre est commencée, je visualise le résultat final. Je choisis le médium en fonction du sujet et non l’inverse.
Il m’arrive aussi de traduire celui-ci plusieurs fois avec différents médiums. Aujourd’hui je travaille surtout la couleur en aquarelle, pure/terne, mes œuvres étaient surtout composées de gris colorés pour saisir la douce lumière ou bien les différentes intensités.
 
Paré au décollage !, Dessin au crayon 55×65
 
3) Pourquoi êtes vous artiste?
 
Vous savez, être un artiste est quelque chose de merveilleux ! Non vraiment, on nous voit d’un autre point de vue. Faire des rencontres vraiment extraordinaires, échanger avec les gens et les autres artistes, le partage est ce qui m’anime avant tout. Avoir la reconnaissance des gens et/ou d’être reconnu par ses pairs, estla plus belle chose qui soit.
 
C’est à nous, artistes, de faire redécouvrir aux gens la beauté du quotidien. Que ce soit figuratif ou abstrait, de vieilles tasses, une vieille souche ou encore une scène d’intérieur où la lumière vient sublimer la banalité. Dans une société polluée par les pubs ou autres, l’important étant de faire plaisir aux gens, de les prendre par la main et de les déconnecter de ce qui les entourent.
Un des piliers mère est de raconter une histoire dans une oeuvre, de faire passer un message, de manière cohérente pour le spectateur.
 
4) Avez-vous une technique préférée? 
 
Même si je ne reste pas fidèle à une « technique » particulière, j’ai mon coup de cœur pour l’aquarelle. De la finesse, de l’émotion, de la force, de la fraîcheur et de la spontanéité, de la lumière, des contrastes puissants, de l’autonomie et de la philosophie ainsi que de la technicité.Un médium exceptionnel qui offre tant de possibilités… A mes débuts (2010), je ne connaissais rien à ce médium, je n’ai donc pas eu peur de me jeter à l’eau !
 
Formule 1, Aquarelle 46×61
 
J’admire la fusion des pigments dans l’eau, une peinture qui travaille toute seule quand on sait l’écouter… Un défi permanent, imprévisible, il faut savoir s’armer de patience lorsqu’il s’agit de trouver sa voie et sa technique, mais aussi de rapidité quand au temps de séchage pour exploiter justement les différentes techniques.
 
Croyez moi, c’est très difficile de comprendre et de travailler ces aspects, il y a 7 mois je ne savais rien de tout cela ! J’ai même encore du mal aujourd’hui, mais c’est le chemin qui importe, le destin artistique est une longue promenade sur un fleuve… je viens de la commencer!
 
5) Si vous étiez quelqu’un d’autre, qui seriez-vous?
 
Il y a bien des artistes que j’admire, je pense à Nathalie Picoulet, Guan Weixing, Janine Gallizia, Danielle Beck, David Chauvin… mais aussi les maîtres tels que Monet, Turner, Rembrandt, Isabey… Je n’ai pas vraiment de réponse à cela. Autant de styles, de techniques, de savoir et d’univers différents mais une une chose en commun… la passion. 

 
6) Une oeuvre  réalisée par un artiste que vous auriez aimé réaliser?
 
J’apprécie cette question car elle me permet de donner quelques conseils.
 
Vers l’âge des 8-10 ans, je copiais des œuvres de Van Gogh que j’avais trouvé dans un livre chez le libraire. Maintenant, de mon point de vue bien entendu, il est essentiel de ne pas copier (des contemporains), par respect mais aussi pour rester sur son chemin… (à part si cette copie reste privée) Il y en a tellement qui apparaissent en public…
 
Il est vrai que les étudiants se rendent dans les musées ou autre, c’est une manière pour eux de « progresser », tout comme je l’ai fait avec ce fameux livre mais c’est autre chose. En revanche être influencé est tout à fait normal à condition de ne pas dériver sur le fleuve! 
 
Les Colchiques, Pastel sec 29,7×42
 
7) Avez-vous un conseil à donner aux artistes ou futurs artistes? 
 
Les conseils ne manquent pas, faites ce que vous aimez et non ce que les autres aiment, passion et sincérité, il n’y a pas de recette magique, c’est avant tout du travail… Entraînez-vous à dessiner c’est la base des bases, le squelette d’une oeuvre même abstraite. La peinture, c’est du dessin, la même gestuelle. Ne négligez rien, tout est bon à savoir et à apprendre, n’oubliez jamais qu’une oeuvre c’est comme une assiette, ne jamais confondre le beau et le bon. Si votre travail ne vous plaît pas en cours de route, persévérez… Allez jusqu’au stade final de votre oeuvre ! Du PLAISIR avant tout.
 
Le premier arrivé!, Dessin au crayon 55×65 
 
C’est à vous par la suite d’ajouter quelques notes par si par là afin d’avoir une mélodie harmonieuse dans votre partition ! Soyez ouvert d’esprit. Moi même, je relie beaucoup de chose à mon Art, la musique, la littérature, le cinéma, la cuisine… Evaluez votre travail par rapport aux autres artistes, échangez avec les gens est une chose fondamentale et surtout, restez fidèle à vos idées.
 
Visitez le site d’Alexis Le Borgne ici !
Partager cet article

Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 réflexions au sujet de « Rendez-vous avec Alexis Le Borgne »

  1. Ping : Démonstration d'aquarelle avec Alexis Le Borgne ! | l'Atelier Géant

  2. Le , STEF a dit :

    un artiste tres mur pour son âge dans ses propos; je lui souhaite une belle et riche carrière artistique; quand on a un don on l’exploite et lui sait le faire en toute humilité.

    5
  3. Ping : Rencontre avec Alexis Le Borgne, un jeune artiste prometteur - l'Atelier Géant

  4. Le , latin Clairette a dit :

    Alexis, vous êtes jeune et déjà exceptionnel! j’admire énormément vos créations en plus, multi-techniques, un artiste complet.
    d’ici peu vous serez une étoile brillante qui va j’en suis sûre va atteindre des sommets très rapidement.
    Votre émotions, vos sentiments, votre jeunesse passe à travers vos oeuvres, toutes mes félécitations.
    Vous serez d’ici peu à la une des revues artistiques.bravo!

    5