Rencontre avec l’artiste peintre David Chauvin

Qui êtes vous ?

David chauvin, j’ai 45 ans et habite à Rocheservière, une petite commune du bocage vendéen. Après avoir travaillé plusieurs années au service des espaces verts de ma commune j’ai décidé il y 5 ans de me consacrer exclusivement à ma passion : l’aquarelle.

Depuis toujours sensible à la nature, mes premières aquarelles étaient paysagères. Avec le temps je me suis essayé à d’autres sujets, souvent simples, parfois des objets du quotidien, des scènes d’intérieurs ou des rues… Aujourd’hui mes sujets varient aux gré de mes envies.

Quoi qu’il en soit si je devais trouver un fil conducteur à mon travail, je parlerais de lumière. Une lumière que je n’invente que rarement, mais que j’essaie de toujours sublimer.

Je me suis fait connaître notamment avec des poubelles, bouteilles de gaz, cocottes minutes, etc. Ces derniers temps il m’arrive de travailler par série. J’expose actuellement des scènes marocaines, et prochainement de vieux véhicules, sujets trouvés au hasard lors de mes voyages, principalement à travers la France.

Rencontre avec l'artiste peintre David Chauvin

Racontez nous votre parcours artistique

J’ai commencé à peindre en 2001, sans aucune notion de dessin et de technique picturale. Il m’a fallu tout apprendre. Autodidacte, j’aimais, et j’aime encore, trouver les solutions aux problèmes auxquels la pratique de l’aquarelle nous confronte inévitablement, inlassablement. Néanmoins la découverte de certains ouvrages m’a fortement aidé dans cette démarche. En France, nous sommes de très nombreux aquarellistes à devoir beaucoup, tout particulièrement à Jean-Louis Morelle, mais aussi à Ewa Karpiska, Maryse de May, etc.

Très vite j’ai participé à de nombreux concours de rues, ce qui me permis de rencontrer d’autres peintres et de me faire connaître. Ce fut pour moi très riche d’enseignement aussi.

Pourquoi êtes vous artiste ? 

J’ai envie de vous répondre : « parce que l’on m’a encouragé dans cette voie ». Je me rappelle notamment, lors d’une de mes premières expositions en salle, qu’une représentante d’une association de peinture d’une commune voisine essayait de me convaincre de donner une ou deux journées de cours pour un groupe. Je ne m’attendais pas à ce genre de sollicitations, mais j’y suis allé. Ensuite d’autres propositions sont arrivées, que ce soit des expositions ou des cours. Ainsi, avec le temps, j’ai préféré renoncer à mon travail de salarié puisque je pouvais subvenir à mes besoins par ma passion.

Je suis donc artiste un peu par hasard… mais beaucoup par envie ! Ce n’est donc pas, comme pour beaucoup d’artistes une vocation de jeunesse, même si, quand j’étais petit je dessinais beaucoup, et bien… (mais selon ma maman seulement !)

Avez vous une technique favorite ?

J’ai commencé avec l’aquarelle, et ne m’en lasse pas. De temps en temps j’explore d’autres techniques comme  l’acrylique il y a quelques années, ou plus récemment l’huile. Néanmoins je reviens toujours à l’aquarelle, je n’ai d’ailleurs jamais autant peins en plein air dans cette technique que cet été. Jouer avec l’eau est assez délicieux, même si c’est parfois un peu difficile C’est toujours un peu un défi. Malgré cette prédilection je me considère plus comme peintre que comme « aquarelliste » car au delà de cette « magie de l’eau » c’est la beauté de ce que l’on donne à voir qui souvent m’émeut, et alors qu’importe la technique. Ce matin justement j’admirais dans un livre des portraits réalisés dans des techniques mixtes d’Alex Powers (aquarelle, fusain, pastel blanc, gouache…). Alex Powers est une référence pour moi !

Rencontre avec l'artiste peintre David Chauvin

Si vous étiez quelquun dautre qui seriez vous ?

Un musicien peut-être, car pour avoir fait un peu de musique, malheureusement avec assez peu de talent, je resterai toujours fasciné par ceux qui en ont.

Mais déjà j’essaie d’être moi-même, et de le traduire dans mes peintures, ce qui n’est pas toujours une évidence, alors essayer d’être quelqu’un d’autre… on verra dans une autre vie…

Une oeuvre que jaurais aimé réaliser ? 

Il y en a trop ! Difficile de faire un choix. Mais puisque il le faut, je dirais : Falmouth Dry Dock de Trevor Chamberlain. La réalisation technique est à la fois sobre et efficace. L’organisation des tons et couleurs est parfaitement orchestrée pour mettre en valeur la proue du navire. Génialissime !

Comment travaillez vous dans votre atelier?

Assis.

Pour être un peu plus loquace, je peins dans mon atelier de manière très irrégulière, c’est à dire quand je peux.  En hiver j’y consacre la plupart de mon temps. La réalisation d’aquarelles abouties n’est pas la partie la plus importante de mon travail. Je consacre bien plus de temps à la réflexion en amont, aux recherches diverses et la pratique du dessin.

Mais en été je délaisse complètement mon atelier pour exclusivement peindre ou dessiner en plein air. Mon travail est alors moins réfléchi en termes de composition, mais plus spontané et donc plus en phase avec mes ressentis du moment. Je pars parfois plusieurs jours, me décidant souvent au dernier moment en fonction de la météo et lorsque mon planning me le permet, avec mon utilitaire tout aménagé à cet effet. Golfe du Morbihan, côte vendéenne, Pays Basque, côte Charentaise, Irlande, telles furent mes destinations du printemps et été derniers.

Rencontre avec l'artiste peintre David Chauvin

Avez vous un conseil à donner aux futurs artistes ?

Prendre du plaisir à faire ce que l’on fait. Le plaisir est à mon sens le meilleur moteur. Et si des pannes d’inspirations arrivent, ne pas hésiter à changer de technique, de méthode, et même renoncer temporairement à votre passion pour de nouvelles activités ou voyages. Rien ne vaut un grand bol d’air pour retrouver un nouveau souffle.

Ne pas chercher à tout prix à avoir un style, mais au contraire travailler le plus possible la technique. Votre style apparaîtra naturellement lorsque votre maîtrise technique vous permettra de moins réfléchir, et ainsi donc, de plus vous lâcher, vous exprimer tel que vous le ressentez. Votre style doit être à l’image de votre personnalité : naturelle (et donc pas forcée).

Retrouvez David Chauvin sur : 

et retrouvez le Géant des Beaux-Arts :

Partager cet article

Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *