Les Artistes du Vieux Nice

Omar Logang

Sandro, conseiller de vente au Géant des Beaux-Arts de Nice, est parti à la rencontre des artistes du vieux Nice. Il vous invite à le suivre et vous sert de guide dans cette promenade artistique.

En déambulant dans le quartier du vieux Nice, laissez-vous emporter dans cette lumière qui enveloppe la cité. Cette même lumière qui, jadis, attira de grands hommes tels que : Matisse, Chagall, Picasso, Renoir, Klein, Léger, Cocteau, Nietzche, Modigliani etc…

La Méditerranée y emprunte ici les tons turquoise qui flirtent avec les plus beaux outremer, sous un ciel bleu dénué de nuages : un régal pour les peintres. Oublions un instant nos cartes, GPS et perdons nous dans ce dédale de ruelles, où le linge sèche aux balcons (habitude italienne). On pourrait, pour un instant, se croire à Naples.

C’est en se dirigeant vers le cours Saleïa (dit aussi le Marché aux Fleurs) que nos pas nous mènent très naturellement par la Rue Droite avec tous ses ateliers d’artistes. Ces quelques lignes vous offrent un regard furtif sur ces petites fenêtres de couleurs que l’on entrouvre en passant !

Baie des Anges par Matisse

Baie des Anges par Matisse

Nikkoli Paulin (Monsieur 100 000 volts)

Technique utilisée : acrylique sur toile, sur mannequin en bois et divers supports.Nikkoli Paulin L’atelier du peintre se situe tout près du cours Saleïa (marché aux fleurs de Nice)  au numéro 6 de la rue place vieille. Vous ne pouvez guère vous tromper, l’atelier est grand ouvert et les œuvres trouvent leur lieu d’exposition directement dans la rue.

Nikkoli pratique une peinture éclatante de formes et de couleur, un art brut où se mêlent animaux issus de la mythologie, personnages spectaculaires,cœurs, chats et, plus rarement, paysages. Bien souvent, c’est dans la rue, devant son atelier, que nous le trouvons en pleine création.Nikkoli Paulin

Il bavarde volontiers avec son accent albanais, nous parle de son travail, de la vie, du sport, de toutes sortes de sujets avec un enthousiasme communicatif !

Tout en discutant, il continue de peindre et c’est un véritable jaillissement pictural et permanent, un festival de couleur !Nikkoli Paulin

Nous quittons Paulin rempli de cette force et un mot nous vient à l’esprit « Authenticité ».

www.nikollipaulin.com/ – facebook.com/NikolliPaulin

Omar Logang (peintre de la lumière)

Sa technique est l’huile sur toile, travail au pinceau et au couteau.

Omar Logang Omar Logang

Quand il n’est pas en voyage au Maroc ou à Madrid, vous trouverez Mr Logang sur le marché du Cours Saleïa en train de vendre ses peintures. Si vous êtes matinal, vous le trouverez sur la plage, au détour d’une rue de Nice ou sur la Prom’(Promenade des Anglais), car l’artiste aime profiter des premiers rayons du soleil.

Dès 6h du matin, Omar est en place, il peint sur le motif de grands formats. Originaire du Sud-Soudan, il a été conquis par le soleil de la capitale azuréenne. En regardant son œuvre, nous sommes saisis par l’intensité de la lumière dans ses peintures.

En parlant avec lui, nous sommes conquis, le personnage est chaleureux et tendre, il nous raconte le rayonnement du soleil, la profondeur de telle ombre, le vert de tel arbre… il est plein de passion pour son métier d’artiste et d’amour pour les paysages et les gens.

Merci Logang pour cette leçon de vie, de nous faire voir la véritable lumière, celle qui émane de chacun de nous.

Omar Logang

www.omarlogang.com

Olivier Derveloy (de la tendresse au bout du fusain)

Technique du pastel, du fusain, de l’huile et de la craie.Olivier Derveloy

Olivier Derveloy

Olivier Derveloy alias Moustache Bleue (comme la pigmentation des poils sous son nez) est un personnage magique !

Pour retrouver Olivier sur le marché aux fleurs, il suffit de viser un chapeau de paille, il se trouve en dessous. Il croque le portrait des passants et dessine avec toute la fantaisie d’un enfant des visages arrondis, des traits adoucis sur fond de mer bleue avec une bonne dose d’humour et de tendresse. Comme dit «Sandro, « on dirait du Bobby Lapointe ou du Trenet traduit en peinture ». 

Sur la Prom’ ou bien dans les écoles, il réalise des fresques géantes avec des crayons de sa fabrication, à  base de pigment de couleur et de craie de champagne (Gerstaecker). Il y ajoute du plâtre fin et les moule dans des rouleaux de papier toilette, et voici ses craies idéales pour les mains des enfants qui l’entourent.

Merci Moustache Bleue pour le rêve.

Olivier Derveloy

Corinne Pastorelli (doigts de fée)

Corinne Pastorelli

Technique : peinture acrylique sur toile, collage, bois, plâtre, pâte Fimo

Sur la place Rossetti ou sur le Marché Aux Fleurs, il y a un charriot qui se promène, une sorte de kiosque à roulette adapté à la présentation des œuvres de Corinne et de sa maman Liliane Cichon.

Corinne crée des tableaux avec des vues très représentatives du vieux Nice, bâtiments colorés et aux balcons chargés de linge à sécher. Des vues de bord de mer, avec baigneuses dénudées.

Une des particularités de ses peintures est qu’elle y ajoute la troisième dimension en y collant divers matériaux.

Pour la plage : de véritable petits galets, pour les balcons : du balsa, pour les fleurs et les personnages : de la pâte Fimo… Le Géant des Beaux-Arts de Nice est sa caverne d’Ali Baba où elle vient puiser pour ses nouvelles réalisations.

Ajoutez à cela un franc parlé et une joie de vivre communicative, Madame Pastorelli est une artiste emblématique du cours, elle fait partie d’une lignée d’artistes qui, depuis toujours, a su mêler l’artisanat et l’art, pour le plaisir des gens d’ici et des touristes.

Corinne Pastorelli

Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 réflexions au sujet de « Les Artistes du Vieux Nice »