l'Atelier Géant

Reportage Moulin de Larroque et Moulin de Pombié

Reportage Moulin de Larroque et Moulin de Pombié

 

 
Moulin de Larroque

Plusieurs siècles d’histoire

Au coeur du Périgord, près de Bergerac, le Moulin de Larroque donne ses lettres de noblesse à la fabrication artisanale du papier. Situé sur le rivage de la Couze, une rivière réputée pour la pureté de son eau, il a été édifié au XIIIème siècle.

Propriété du pape Clément V, archevêque de Bordeaux, au début du XIVème siècle, il traverse une période faste avant de péricliter avec l’industrialisation et l’apparition des piles hollandaises à la fin du XIXème siècle. Ce n’est qu’en 1972 que le Moulin de Larroque, resté en ruines durant toutes ces années, est ramené à la vie par Georges Duchêne, originaire des Vosges et amoureux du papier ! Il insuffle sa passion à ce lieu magique et depuis trop longtemps exsangue pour en faire un joyau. D’illustres artistes et graveurs tels Miro, Dali, Buffet, Coignard, Léonor Fini et Alechinsky sont tombés sous le charme des sublimes papiers fabriqués à la main au Moulin de Larroque. De grands noms de la mode, de la parfumerie et de la publicité ont également été séduits par son grain et sa texture inimitables.

 

La qualité d’une fabrication artisanale au service des Artistes

Luis Sanchez, ancien viticulteur tombé amoureux du papier et cultivant cette nouvelle passion, perpétue désormais la tradition initiée par Georges Duchêne. Depuis plus de 30 ans, le Maître Papetier des lieux, Patrick, concocte les papiers qui exaltent l’inspiration des artistes. Les composants entièrement naturels de la pâte à papier, coton, eau et colle végétale à base de résine de pin, sont broyés et raffinés dans la pile hollandaise. Le papier du moulin est collé à coeur, ce qui permet de multiples applications artistiques sur sa surface et lui offre une grande résistance. Les feuilles sont fabriquées à l’aide d’une forme composée d’un cadre en bois et d’un tamis que le Maître Papetier plonge dans la pâte pour le levage. L’eau s’écoule à travers le tamis et les feuilles sont déposées sur un feutre. Cette étape du couchage est suivie du pressage : le tas de feuilles et de feutres humides est pressé afin que 80% d’eau soit retirée. Une presse à cidre de Normandie est utilisée pour effectuer cette opération. Une fois pressées, les feuilles sèchent durant 48h à l’air libre puis à nouveau 48h à 20-25°C dans une étuve. Tout choc thermique doit être évité car les feuilles pourraient se rétracter. Chaque feuille est ensuite contrôlée minutieusement et nettoyée de ses impuretés avant le laminage, dernière phase consistant à l’aplatir. Les Artistes ont la possibilité de demander des couleurs ou des formats spéciaux.

Une pérégrination à travers la Dordogne, en passant par Monpazier, un des plus beaux villages de France, et le château de Biron, où ont été tournés entre autres « Les Visiteurs » et « le Pacte des Loups », nous mène au Moulin de Pombié. Georges Duchêne reprend, au début des années 80, ce moulin à papier datant du XVIIIème siècle. Complémentaire du Moulin de Larroque, son atelier est aujourd’hui équipé d’une machine à forme ronde. Le moulin de Pombié est alimenté par une eau de source provenant du Massif Central. La pâte à papier raffinée, parfois agrémentée de fougère séchée, chanvre ou paille, est versée dans une cuve dans laquelle est immergé un tamis cylindrique. Ce dernier tourne en continu et dépose la pâte sur un feutre qui passe entre plusieurs rouleaux pour former et essorer la feuille. Au bout de la machine, les feuilles sont prélevées à la main et mises au séchoir durant 48 heures en moyenne. Sous la houlette de Luis Sanchez, épris de la magie du papier, et avec la virtuosité des gestes du Maître Papetier Patrick, les Moulins de Larroque et de Pombié offrent aux artistes, bibliophiles et décorateurs, des supports d’exception, animés de leur enthousiasme et empreints de qualité, le maître-mot de ces artisans passionnés.

Voir plus d'articles

3 commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.